PARTAGER

Longtemps absent de l’arène suite à une série de défaites, Issa Pouye promet de revenir par la grande porte lors du Gala de «Cheikh Diop Téranga Events», prévu la saison prochaine. Son adversaire Diockel est averti !

 

Cheikh Diop Téranga : retenez bien son nom ! C’est le nouveau promoteur qui vient de mettre ses billes dans la lutte avec frappe pourtant en pleine crise. Du coup, pour son entrée, celui qui se définit comme le benjamin des promoteurs, compte organiser un gala de lutte la saison prochaine. Ainsi Issa Pouye, le «Caïman de Thiaroye», sera aux prises avec le jeune espoir, Diockel, alors que Tonnerre fera face a Saloum Saloum.
Comptant programmer ce gala dans trois mois, le patron de «Cheikh Diop Téranga Events», expliquant les raisons de son engagement, dit vouloir sortir la lutte avec frappe de la crise. En attendant que les combats se tiennent, les protagonistes de ce gala se sont lancé des piques ce mercredi face à la presse.
Issa Pouye et Diockel se sont défiés au point que les mots ont volé trop bas entre les deux protagonistes. Vainqueur par avertissement de Rock Mbalax lors de sa dernière prestation dans l’arène, Issa Pouye a poussé le bouchon jusqu’ a affirmer que Diockel n’a pas la science infuse pour le battre. «Je mettrai un terme à ma carrière si Diockel prend le meilleur sur moi. Je ne serai jamais battu par un jeune lutteur», jure le lutteur de Thiaroye qui a perdu du terrain suite à cinq défaites enregistrées.
En guise de réplique, Diockel, l’enfant de Fatick, promet de tout faire pour prendre le dessus sur le «Caïman de Thiaroye» qu’il considère comme un lutteur en déphasage par rapport à ce qui se fait de mieux dans la lutte avec frappe. Battre Issa Pouye serait donc pour Diockel un moyen de gravir d’autres marches.

Tonnerre-Saloum Saloum : défense de perdre !
En perte de vitesse ces dernières années, Tonnerre tient une occasion de se relancer face a Saloum Saloum qui n’est pas aussi au mieux de sa forme après son dernier revers enregistré contre «Voile d’Or».
En tout cas, Saloum Saloum promet l’enfer à Tonnerre : «si j’ai perdu mon dernier combat, c’est parce que je n’ai pas eu le temps de m’entrainer car ayant été au chevet de ma défunte mère. Mais tout cela est derrière moi, et je vais préparer ce combat de la meilleure des manières», a-t-il promis.
Ayant financé entièrement ce gala sur fonds propres, Cheikh Diop Téranga invite les sponsors à se joindre à l’événement pour apporter un appui à la lutte avec frappe qui en a tant besoin.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here