PARTAGER

Le Cng de lutte tient à la régularisation des combats avant les face-à-face. Malgré leur opposition à une telle mesure, les promoteurs vont s’y plier.

Pape Abdou Fall et son staff ont rencontré lundi le Cng de lutte. Une information confirmée par Thierno Ka, le chargé de la communication au niveau de la structure qui gère le «Sport de chez nous».
La présence du promoteur fait penser évidemment à la régularisation du prochain combat entre Papa Sow et Siteu. Le premier face-à-face était prévu pour ce 15 février avant d’être annulé.
Mais Thierno Ka de laisser entendre que Pape Abdou Fall était venu pour autre chose. «Il était venu parler de certaines dispositions. Mais il n’a pas encore régularisé son combat», s’est limité à dire M. Ka ; tout en laissant entendre que le promoteur ne tarderait pas à revenir pour faire le nécessaire afin de pouvoir organiser son face-à-face prochainement en perspective du combat du 5 avril prochain mettant aux prises Siteu à Papa Sow. D’ailleurs, l’ex-Fassois dont le grand frère, Ouza Sow, absent du pays, est attendu à Dakar pour l’assister dans sa préparation, a mis sur pied une nouvelle écurie : Diambars Wrestling Academy.
Thierno Ka de poursuivre en précisant qu’un autre promoteur dont il n’a pas voulu décliner l’identité se pliera aujourd’hui à cette exigence dont l’application est entrée en vigueur depuis deux ans et à laquelle certains promoteurs se permettaient de violer.
«Il y a des gens qui m’ont appelé pour dire qu’ils vont venir. Tant que ce n’est pas fait, il n’y aura pas de face-à-face. Il y a un promoteur qui m’a appelé pour me dire qu’il va passer demain (aujourd’hui)», a dit le chargé de com’ de la structure dirigée par le Dr Alioune Sarr. En clair, malgré tout le bruit fait autour de ce «rappel», les promoteurs entendent se plier à cette mesure du Cng.
Pour rappel, la polémique a enflé suite aux décisions prises, par voie de communiqué, par le Cng au sujet des régularisations des face-à-face. Le président des amateurs et quelques promoteurs ayant marqué leur opposition par rapport à de telles mesures.
Interpellé sur ce sujet (voir notre édition de lundi dernier), le chargé de communication du Cng a précisé que ce n’est pas en soi une nouveauté. Selon lui, cette réglementation a été tout simplement formalisée à nouveau en guise de «rappel».
Selon Thierno Ka, «cette mesure prise depuis plus de deux ans», n’a pas eu l’effet escompté au niveau des acteurs de la lutte poussant l’instance en charge de la lutte à faire un rappel à l’ordre à ceux qui s’en écartent. «Il y a des promoteurs qui suivaient la mesure et d’autres qui ne l’appliquaient pas», avait-t-il précisé.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here