PARTAGER

En visite hier à l’Arène nationale, le promoteur Luc Nicolaï annonce des conditions sécuritaires importantes pour le combat Reug-Reug de Thiaroye Cap-Vert contre Gris 2 de Fass. Ce sont plus de 300 éléments qui seront mobilisés.

L’Arène nationale peine encore à convaincre les acteurs de sa capacité à accueillir les grands combats. Et cela depuis son inauguration en juillet dernier. L‘infrastructure n’abrite jusque-là que les combats des Espoirs. Le promoteur Luc Nicolaï s’est lancé le défi d’être le premier a organisé un premier grand combat dans cet édifice dédié à la lutte. Ce sera samedi avec le combat Reug-Reug de Thiaroye Cap-Vert-Gris 2 de Fass. Avec 20 ans de présence dans l’arène, Luc Nicolaï veut offrir quelque chose de grand aux amateurs. Pour cela, le promoteur a pris les devants sur le plan sécuritaire à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Arène nationale, souvent décriée par les amateurs, avec des cas d’agression à la fin des combats.

Plus de 300 éléments mobilisés
Le promoteur a effectué hier une visite de reconnaissance des lieux, accompagné des éléments du Commissariat de Pikine, de Thierno Kâ, responsable de la Communication du Cng et du commandant Thioune et du président des amateurs, Doudou Diagne «Diecko». «Je pense que nous n’avons aucun problème. Nous aurons plus de 300 éléments de la sécurité. Il y aura des éléments en civil, des Gmi et des éléments des commissariats. Nous avons pris la décision de convoquer tous les acteurs pour accompagner le Cng pour assurer la sécurité des personnes et des biens qui seront acheminés dans ce stade. Il était bien de faire cette rencontre pour édifier les gens et dire que cet événement sera l’un des plus sécurisé de l’histoire de la lutte», a promis le promoteur. Au chapitre des dispositions prises, le promoteur informe que des éléments de la sécurité seront postés dans les quartiers proches de l’Arène. «Il y aura des éléments à Thiaroye, à la Médina et aux Parcelles Assainies. On va déployer partout des policiers. Et les commissariats à proximité de l’Arène seront mis à contribution», dira Luc Nicolaï.
Responsable de la Com­mu­nication au niveau du Cng, Thierno Kâ annonce que pour permettre aux amateurs de pouvoir suivre la manifestation dans d’excellentes conditions, «le nombre de personnes aux alentours de l’enceinte sera limité». Monsieur Ka a profité de l’oc­casion pour sensibiliser davantage les supporters à préserver l’Arène nationale.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here