PARTAGER

Reconduit pour un mandat de deux ans avec une équipe «new look» à la tête du Comité national de gestion (Cng) de la lutte, Alioune Sarr a été installé officiellement hier par le ministre des Sports. Une occasion pour Matar Ba de tracer la feuille de route de la nouvelle équipe dirigeante.

Le ministre des Sports, Matar Ba, a procédé hier dans ses locaux à l’installation officielle de la nouvelle équipe dirigeante du Comité national de gestion (Cng) de la lutte, dirigée par le Docteur Alioune Sarr. Reconduit avec une équipe «new look», le patron de la lutte sénégalaise a reçu les recommandations du ministre pour mener à bien les destinées de la lutte pour les deux années à venir. En plus des membres du bureau, étaient présents les cooptés du ministre des Sports dont les anciens lutteurs, Yakhya Diop «Yékini» et Mohamed Ndao «Tyson».
«Je tiens à féliciter l’ensemble des acteurs de la lutte parce que la lutte est une famille. Dans toute famille, il peut y avoir des incompréhensions, mais nous nous devons tous, par responsabilité, de rester sur l’essentiel», dira-t-il, soulignant que «l’essentiel est le devenir de la lutte».

Matar Ba : «Ce n’est plus une question de personne, mais
une question de responsabilité»
Rappelant que la lutte ne peut se faire «sans amateurs, sans lutteurs et sans promoteurs», Matar Ba de préciser que «chacun est extrêmement important dans le dispositif». A ce titre, il s’est réjoui de l’issue heureuse des concertations nationales avec la mise en place d’un Cng élargi. «J’ai pu lire après nos échanges que le Cng est resté uni. Le Cng a compris le choix de l’Etat. Ce n’est plus une question de personne. C’est une question de responsabilité. Et je voudrais magnifier la présence des membres qui ont répondu à l’appel de l’Etat pour servir le Peuple sénégalais», a indiqué le ministre. Après les quelques turbulences traversées ces derniers temps, le patron du sport sénégalais dira avoir pris ses responsabilités pour mettre en place le nouveau Cng.
Rappelant les recommandations prises lors des concertations nationales pour accompagner les lutteurs, le ministre a promis l’appui de l’Etat dans la politique de prise en charge des questions de la lutte. Citant la réduction des sanctions financières de 15 à 10%, Matar Ba est également revenu sur les «sorties délibérées», soulignant qu’on n’en parlera plus. En lieu et place, il faut désormais parler de «sorties récidives».

Alioune Sarr : «J’ai confiance en mon équipe»
Au chapitre des innovations, le ministre a tenu à rappeler la mise en place de la «grande Com­mission juridique dirigée par un avocat expérimenté avec des experts. Nous avons d’anciens champions de tous les âges».
Fort de cela, il annonce une amélioration des textes avec les membres de la nouvelle équipe dirigeante dans l’optique de la mise en place prochaine d’une Fédération sénégalaise de lutte.
Après avoir renouvelé l’engagement de l’Etat sur toutes les dispositions à prendre et installé la nouvelle équipe avec «beaucoup de fierté et d’espoir», le ministre a exhorté l’équipe de Alioune Sarr à «travailler à unir toute la famille de la lutte. Que tout un chacun puisse se considérer comme membre actif dans cette famille».
Installé officiellement pour un nouveau mandat, après plus de 24 ans à la tête du Cng, Alioune Sarr peut maintenant poser les jalons d’une nouvelle aventure. Et cela, après avoir naturellement adressé ses remerciements à l’Etat. «Le travail doit recommencer, il doit mieux recommencer… J’ai confiance en l’équipe. Je la connais, je fréquente ces hommes depuis des années. Et nous sommes convaincus qu’avec la volonté divine, nous atteindrons nos objectifs», a souhaité le président du Cng. Il ne reste plus qu’à descendre dans l’arène.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here