PARTAGER

Organisé par Assane Ndiaye, le combat Gris 2 de Fass et Pakala de Mbour Montagne a tourné à l’avantage du premier nommé. Son adversaire ayant perdu pour passivité. Mais les amateurs n’ont pas du tout été contents de la manière avec laquelle cette victoire est intervenue suite à cinq avertissements écopés par Pakala, signe de disqualification.

La victoire de Gris 2 sur Pakala n’a pas été du goût des amateurs, hier à Demba Diop. Misant sur la bagarre en vain et obligé en compagnie de son adversaire à faire un tour chez Ardo, Gris 2 a usé de son poids pour bousculer son adversaire en l’obligeant à sortir de l’enceinte. Valant à Pakala cinq avertissements qui lui a fait perdre, pour cause de disqualification, son combat face au jeune frère de Gris Bordeaux.
Mais cette victoire, qui permet au Fassois de conserver son invincibilité, n’a pas emporté l’adhésion des amateurs qui y trouvent un goût inachevé. «On a payé nos tickets pour se faire servir ce plat fade», s’insurge un amateur. «C’est Alioune Sarr et le Cng qui ont gâté la lutte», peste un autre au volant de sa voiture très critique envers pour ce règlement «impopulaire».
«Je supporte Gris 2 mais je ne suis pas du tout satisfait de sa victoire. On s’attendait à voir du spectacle mais nous sommes restés sur notre faim. On doit changer ce règlement», dégaine Cheikhou Diakhaté de l’école de lutte Doudou Baka Sarr.
Manager de son état, Sawrou Fall dit avoir donné la solution au Cng qui consiste «à avertir le lutteur qui chercherait à pousser son vis-à-vis en dehors de l’enceinte pour profiter de cette situation». Omar Diagne «O­mez» de souligner que «Pa­ka­la devait se servir de son intelligence technique en cherchant à se retirer de la poussée de Gris Bordeaux pour espérer le projeter à terre». «La poussée existe en lutte olympique. Et ça fait gagner des points», ajoute le technicien.
S’il tarde encore à convaincre de sa vraie valeur, Gris 2 devra passer un autre examen pour pouvoir prétendre se réclamer parmi les meilleurs lutteurs de l’arène.
Les amateurs espèrent être servis cet après midi avec le combat mettant aux prises le champion de la Cedeao, le capitaine des Lions, Reug-Reug, à Jordan. Organisé par Prince, ce combat se tiendra à Iba Mar Diop.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here