PARTAGER

A un an de la fin de sa carrière, Bombardier veut terminer en beauté. Et pour y arriver, l’ex-«Roi des arènes» invite Balla Gaye 2, qu’il avait battu, à un combat-revanche.

A un an de la retraite dans l’arène, Bombardier (45 ans) dit être prêt à accorder une revanche à Balla Gaye 2 qu’il avait battu. «Qu’il vienne et qu’on refasse le combat. Après que j’ai pris le dessus sur lui, Balla Gaye 2 a cherché à se réfugier derrière une maladie dont il souffrait pour justifier sa défaite. Mainte­nant qu’il a recouvert la plénitude de ses moyens physiques, qu’il accepte de livrer une seconde confrontation avec moi», a déclaré samedi l’ex-«Roi des arènes» au cours d’un entretien avec la Dtv.
Bobardier dit être toujours dans la logique de reconquérir une troisième fois le titre de «Roi des arènes» après avoir réussi à le faire une deuxième fois face à Balla Gaye 2 avant de perdre la couronne une deuxième fois face à Eumeu Sène. Auparavant, il l’avait perdue une première fois contre Yekini.
«Je suis toujours dans la logique de partir en retraite avec le titre de «Roi des arènes». J’ai eu plus de mal lorsque j’ai perdu la couronne contre Yékini. Parce que j’étais plus jeune. Devenu mature, la perte de ma couronne contre Eumeu Sene ne m’a pas ébranlé», a fait comprendre le lutteur de Mbour qui reconnaît avoir fait une erreur tactique qui lui a valu la perte de la couronne contre Eumeu Sène.
«Je devais laisser l’initiative du combat à Eumeu Sène. Ma préparation était foncièrement basée sur cette stratégie ; parce que c’est lui qui était venu chercher la couronne pas moi. J’ai reconnu avoir failli lors d’une réunion avec mon staff. Lorsque je lui ai envoyé un crochet du droit qui l’a atteint, j’avais cru pouvoir en finir avec lui en l’attaquant. Mais Eumeu a flairé le coup. Emporté par mon élan, je me suis retrouvé sur mes quatre appuis. Mais c’est une défaite que j’accepte», a-t-il confié à nos confrères.
A la conquête du titre mondial en Mma le 29 février prochain en Angleterre contre le champion du monde, le Britannique Daniel Porno, le B52 souligne qu’il a toujours de la force à revendre. Ce qui explique, selon lui, qu’il ait pris la décision d’investir le Mma avec un premier combat remporté face à Rocky Balboa.
Le champion mbourois a enfin rendu hommage à son défunt frère et en même temps manager, Pape Dia, qu’il considérait comme son propre père. Avant de prier pour le repos de son âme.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here