PARTAGER

Contrairement à son grand frère, Balla Gaye 2, qui souhaite le voir affronter Boy Niang 2, Sa Thiès vise plutôt Bombardier et Eumeu Sène. Le lutteur de Guédiawaye espère croiser l’un d’entre eux au sortir de leur combat pour venger son frère battu par ces derniers. Avec une seule défaite pour 14 victoires dont le dernier obtenu dimanche contre Ness, le leader de Lansar, Sa Thiès veut désormais viser les ténors de l’arène.

Comment vous sentez-vous au lendemain de votre victoire sur Ness de Lansar ?
Je me suis couché très tard. Ce n’est qu’à six heures du matin que j’ai pu trouver le sommeil. Je n’ai pas encore trop récupéré. Là, je me suis levé (il faisait 12 heures) pour pouvoir communier avec mes fans et mes amis. La maison a été noire de monde hier nuit. On a fêté la victoire, j’ai reçu les félicitations de mes voisins, des amis et des fans. C’était l’allégresse parce que je fêtais également mon anniversaire. Ce fut un beau cadeau d’anniversaire. Pour dire vrai, je n’ai pas trop encore récupéré. Mais je compte le faire plus tard.

N’avez-vous pas été surpris par l’option prise par Ness de vous attaquer d’entrée ?
Je m’attendais à voir Ness m’attaquait dès le coup de sifflet de l’arbitre. C’est pourquoi, je n’ai pas été surpris par sa démarche. Je l’ai vu venir. C’est pour cela que j’ai réussi à le contrer. C’est une stratégie que j’ai murie et bien travaillée aux entraînements en compagnie de mon frère, Balla Gaye 2. Aucun des coups que mon adversaire a lancés ne m’a atteint. J’ai réduit à néant toutes ses initiatives avant de le battre. J’ai fait une rotation sur moi-même tout en misant sur ma vitesse d’exécution pour le basculer à terre. J’ai même dû diminuer mon poids de deux kilos (118 kg). Même avec 130 kilos, je serais parvenu à le battre avec la même stratégie. Parce que Dieu a fait que je suis maître de mon corps. C’est un don de Dieu. Il n’a pas attendu le coup de sifflet de l‘arbitre pour abdiquer. Pour que ma victoire ne souffre pas d’aucune contestation, j’ai envoyé un crochet à Ness pour le pousser à lâcher prise. Il savait qu’il était en mauvaise posture. Il n’avait plus aucune chance. La seule solution, c’était de se coucher. Avant même le début du combat, vous vous êtes rendu compte de la discussion que j’avais avec Balla Gaye 2. Mon frère me rappelait la manière avec laquelle je devrais m’y prendre si toutefois Ness prend l’option de marcher sur moi. La consigne a été bien appliquée et j’ai fini par avoir le dernier mot. Oumar Diagne «Omez» m’a donné les mêmes conseils. Bien qu’il ne soit pas de mon staff, Omez me fait bénéficier de son expertise en discutant avec moi à chaque fois que l’occasion se présente. C’est comme un père qui est très gentil avec moi. Je n’aurai de cesse de le remercier.

Vous avez réclamé un combat contre Boy Niang 2 qui a demandé à affronter votre frère Balla Gaye 2. Ne risquez-vous de perdre votre temps en espérant le croiser ?
Pour que ça soit clair, je dirais que ce n’est pas moi qui réclame Boy Niang 2. Je n’ai même pas prononcé le nom de Boy Niang 2 jusqu’à présent. Je ne l’ai jamais défié. C’est vous dire que je ne fais pas de fixation sur lui. J‘ai assez prouvé pour porter mon regard vers le sommet de l’arène. Même si mon chemin ne croise pas celui de Boy Niang 2, je pense que je mérite mieux. J’ai accepté Ness pour démontrer que je mérite plus que ce qu’on me propose. Je n’ai plus rien à prouver aux lutteurs de ma génération. L‘heure a sonné pour que je franchisse un autre palier dans l’arène.

Vous pensez que vous aurez une chance d’en croiser un ?
C’est pour cela que j’affiche mes prétentions. C’est tout à fait normal que je me positionne dans l’optique de pouvoir réclamer un combat contre un Vip. Je brûle d’envie  de rencontrer soit Bombardier soit Eumeu Sène. Je n’ai jamais réclamé Boy Niang 2, je vise plutôt Bombardier et Eumeu Sène. Je suis prêt à affronter l’un des deux. Ces deux lutteurs me doivent une revanche pour avoir battu mon frère. Je veux laver son honneur. Il ne s’agit nullement d’être prétentieux. J’ai toujours du mal à digérer l’affront qu’ils ont fait subir à mon frère… Je suis ambitieux. Je veux marcher sur les traces de mon grand frère qui fut «Roi des arènes». Mais il a perdu la couronne après deux ans de règne à cause de Bombardier. Je veux ramener le titre royal chez nous. Je veux dépasser de loin le palmarès de mon père Double Less et de mon grand frère, Balla Gaye 2. C’est pourquoi je réaffirme cette volonté d’être «Roi des arènes». Je ferai tout pour arracher la couronne des mains de son détenteur. Le rêve de tout lutteur est de s’asseoir sur le trône. Je compte m’éterniser au sommet de l’arène jusqu’à la fin de ma carrière. Je ne me considère pas encore comme un vrai champion tant que je ne serai pas «Roi des arènes». Tout le combat que je mène est d’être un jour au sommet de la hiérarchie de la lutte avec frappe.

Trouvez-vous normal que Boy Niang 2 défie Balla Gaye 2 ?
Boy Niang 2 est un lutteur qui évolue dans le même giron que Balla Gaye 2. Même s’il trouve normal de le défier, je pense que le choc Balla Gaye 2-Gris Bordeaux est le combat plébiscité par le monde de la lutte. Si ce combat tarde encore à se matérialiser, c’est du fait qu’un accord n’est toujours pas trouvé entre les deux parties.

Comment avez-vous trouvé Ness ?
Battre Ness n’a pas du tout été facile. Mon intelligence tactique et technique m’a beaucoup aidé. Le manque de compétition pourrait expliquer la défaite de Ness. Le fait de rester longtemps sans descendre dans l’arène pourrait handicaper un lutteur. Ce dernier pourrait manquer de repères. Ness est resté longtemps en marge de la lutte préférant aller se rendre à l’étranger, en attendant d’avoir un combat. Il est resté trois ans sans lutter. Mais cette défaite n’enlève en rien à ses qualités de lutteur. Je prie pour qu’il ait un combat le plus rapidement possible et qu’il retrouve la victoire. Bien évidemment, s’il ne croise pas un de mes coéquipiers (Rires). C’était un rêve de gamin de s’expliquer avec lui. Je quittais chez moi en courant pour me rendre à Thiaroye Lansar où j’apercevais sur la plage les Ness, Néko Rel. Je ruminais dans un coin de mon esprit, la forte envie de les croiser un jour. Dieu a fait que  tous les lutteurs de Lansar que j’ai rencontrés qui sont au nombre de trois,  je les ai battus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here