PARTAGER

Dix ans après leur premier duel, Tapha Tine de Baol Mbollo et Yékini Jr de Door War se retrouvent le 1er janvier 2018 au stade Amadou Barry de Guédiawaye. Ce sera à l’occasion d’un duel épique sur fond de règlement de comptes.

Cela fait un bail qu’on n’a plus vécu un grand combat le jour de l’An. Mais les amateurs de lutte peuvent remercier Leewtoo production qui leur offre le choc Tapha Tine-Yékini Jr. Ce sera ce lundi au stade Amadou Barry de Guédiawaye. Une retrouvaille, dix ans après la première confrontation lors du Championnat de lutte avec frappe (Claf). La victoire de Tapha Tine n’avait laissé place à aucun doute sur le verdict après avoir soulevé son adversaire avant de le mettre à terre. Ce troisième revers concédé lors du Claf avait davantage contribué à enfoncer Yékini Jr. Il trouvera les ressources contre Modou Anta de Thiès avec une victoire nette sans bavure. Trois ans après, le protégé de l’ancien «Roi des arènes», dont il porte le nom, veut signer son retour. Pour cela, il aura à cœur de prendre sa revanche sur Tapha Tine. Pour sa préparation dont une partie aux Etats-Unis, Yékini Jr a pu bénéficier du soutien de certains lutteurs comme Modou Lô, Papa Sow…
Quant à Tapha Tine, un adversaire qui a perdu du terrain après ses défaites contre Balla Gaye 2, mais surtout face à Ama Baldé lors du tournoi de la Tnt, il aura intérêt à gommer ses imperfections sur le plan technique. C’est certainement pour cela qu’il a sollicité les services de l’ancien lutteur de Fass, Zale Lô. Pour autant, le Géant du Baol qui accorde pour la première fois une revanche à un adversaire reste redoutable lorsqu’il se présente dans un bon jour. Comme ce fût le cas contre l’actuel «Roi des arènes», Bombardier, et Elton. Plus outillé en boxe que Yékini Jr qui, lui, est plus technique. «Yékini Jr va vers un combat très difficile parce que Tapha Tine a une dette envers sa propre personne. N’eût été sa défaite contre Ama Baldé, on allait le classer dans la catégorie des Vip. Ce revers a freiné sa carrière et il faudra à tout prix se racheter contre Yékini Jr pour retrouver sa place de ténor», analysait dans Sunulamb l’ancien gloire de la lutte, Birahim Ndiaye.
D’autres combats sont également au programme. Il y a l’affiche Amanekh-Boy Baol, en lever de rideau du choc Tapha Tine-Yékini Jr. Un duel entre l’expérience et la jeunesse qui promet des étincelles puisque les deux lutteurs ont le même nombre de victoires (12) et défaites (3). Resté trois ans sans lutter, Amanekh renoue avec la compétition face à un Boy Baol en quête d’un meilleur positionnement pour croiser des adversaires plus cotés.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here