PARTAGER

L’Equipe nationale du Sénégal a remporté encore une fois le tournoi de lutte de la Cedeao. Les Lions de Ambroise Sarr ont battu en finale le Niger (4-1), hier à Iba Mar Diop.

Les Lions de la lutte se sont retrouvés encore une fois sur le toit de la Cedeao. En clôture de la 8ème édition du tournoi re­groupant les pays de l’espace économique ouest-africain, le Sénégal a fait honneur à son rang en équipe en venant à bout du Niger, une vieille connaissance.
Ayant entamé de la  meilleure des manières cette finale avec la victoire de Moussa Faye (66kg), les Lions verront leur adversaire nigérien revenir à leur hauteur. Oumar Diouané perd son duel contre Mansourou Issa (76 kg). Mais Cheikh Tidiane Niang trouve les ressources nécessaires  pour remettre les Lions à l’endroit. Un avantage que viendront conforter Moustapha Sène et Oumar Kane alias Reug Reug en dominant  leurs adversaires respectifs. Permettant ainsi au Sénégal de se parer de l’Or et d’empocher une enveloppe de 6 millions de nos francs. Vice-champion de la Cedeao, le Niger empoche 3 millions.
L’entraîneur national, Ambroise Sarr, ne boude pas son plaisir de voir ses poulains accrocher un énième titre à leur palmarès. «Que Dieu soit loué, c’est grâce à Lui qu’on a réussi cette prouesse. Notre secret, qui nous vaut ce privilège de gagner, est de se remettre perpétuellement en cause. Nous avons rempli notre mission», se réjouit l’entraîneur national.
Le Sénégal s’est aussi distingué en individuel en remportant trois médailles grâce à Moussa Faye (66kg), Moustapha Sène (100 kg) et Reug-Reug qui ont chacun reçu 1 million 400 mille francs. Inconsolable pour avoir été le seul lutteur à avoir perdu lors de la finale par équipe, Oumar Diouané (76 kg) se contente du bronze. Consolé par ses partenaires et le public qui lui avait réservé un standing-ovation pour lui remonter le moral, Oumar Diouané avait du mal à contenir ses larmes.
La petite finale a été remportée par le Nigeria aux dépens de la Gambie (4-1). S’emparant de la médaille du bronze, les Nigérians, qui  avaient chuté en demi-finale contre le Niger, empochent 1 million 800 mille francs.
Côté animation, il faut souligner la présence remarquée de Eumeu Sène qui a chauffé l’ambiance en esquissant des pas avec les champions de la Cedeao. Son prochain adversaire, Bombardier, n’a pas fait le déplacement mais son frère et manager était sur les lieux. Ce dernier a profité de l’occasion pour taquiner Eumeu Sène. «J’ai dit à Eumeu qu’il affiche une belle forme. Et que j’en tiendrai informé Bombardier», indique Pape Dia tout souriant.
ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here