PARTAGER

La Fédération «Pencum Nda­karu» veut participer à la résolution du problème lié au chômage des jeunes. Pour cela, cette structure a noué un partenariat avec les centres de formation professionnelle de Pikine, de Ouakam et de Sébikhotane, auxquels elle a attribué un lot de   32 machines à coudre d’une valeur totale de plus de 4 millions de francs Cfa. La cérémonie de remise de ces machines s’est tenue la semaine dernière à Yoff. «Ces machines sont destinées à renforcer les capacités des jeunes qui suivent la formation en couture, pour qu’au terme de ces années, qu’ils vont passer dans ces structures, qu’ils aient des aptitudes à pouvoir créer leurs propres entreprises», a expliqué Issa Dia, manager de «Pencum Nda­karu».  «L’Etat promeut maintenant,  l’approche par les compétences», constate M. Dia, qui renseigne que «12 millions de francs Cfa ont été injectés dans les centres de formation par Pencum Ndakaru rien pour cette année».
Face au phénomène du chômage qui «touche plus les jeunes avec un niveau d’études avancée», selon une étude de l’Asnd réalisée en 2013, M. Dia incite  les centres de formation à promouvoir les filières d’insertion.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here