PARTAGER

Prenant la parole suite aux différentes interventions, le président de la République s’est montré attentif aux mesures préconisées pour prévenir le terrorisme. Selon Macky Sall, «la croissance économique qui induit le développement n’a de sens ou de portée réelle que si elle est inclusive au plan social et territorial». Le chef de l’Etat estime qu’une «croissance qui ne réduit pas les inégalités sociales peut générer des frustrations qui conduisent à l’isolement voire au radicalisme violent». M. Sall a ainsi assuré croire «profondément à la solidarité et au partage comme valeur sociale, mais aussi comme politique publique correctrice des inégalités». Toutefois, il précise que «les instruments de justice sociale et d’équité territoriale constituent autant de réponses à ces défis, mais quoique nécessaires, elles sont à elles seules insuffisantes». Pour lui, il faudra prêter davantage attention «au radicalisme par endoctrinement». «Nous ne pouvons pas accepter un islam autre que celui authentique de paix, de concorde, de tolérance, de respect que nous pratiquons depuis des siècles», a-t-il dit. Tout en soutenant que «l’Etat continuera de veiller au respect des lois et règlements en vigueur», il exhorte «nos guides religieux à poursuivre leur œuvre salutaire d’éducation religieuse». Quant aux oulemas, M. Sall les invite «à porter des réponses doctrinales intellectuelles qu’appelle la situation».

Un projet de loi portant sur la sécurité intérieure en gestation
Au plan législatif, le président de la République soutient qu’il faut s’adapter «sans cesse aux réalités changeantes que nous impose la lutte contre le terrorisme». Ainsi, informe-t-il, «en plus des mesures de gel, de saisie et de confiscation des avoirs des personnes et associations terroristes, il nous faut aussi prêter une attention particulière à la gouvernance d’internet comme espace de propagande et de relais». Pour prévenir des actes «de nature à porter gravement atteinte à l’ordre public, à la sécurité ou aux intérêts fondamentaux de la Nation», le chef de l’Etat va soumettre «prochainement à l’Assemblée nationale un projet de loi portant sur la sécurité intérieure». D’après Macky Sall, «il s’agira de donner à l’autorité publique les moyens légaux de prendre des mesures adaptées, proportionnées au regard des risques encourus et des circonstances contre notamment des attentats terroristes ou menaces avérées d’actions terroristes (….)». Il a précisé par ailleurs que «cette mesure légitime visant à protéger la sécurité nationale sera en conformité avec notre engagement international».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here