PARTAGER

Le Président français avait dû annuler un séjour à Dakar prévu de longue date. Macky ne compte pas rater l’opportunité de faire avancer plusieurs dossiers bilatéraux importants au cours d’un tête-à-tête avec son homologue.

Le volet le plus intéressant du séjour que Macky Sall va effectuer en France la semaine prochaine ne se situe pas dans sa rencontre avec le patronat français, lors de l’Université d’été du Medef (l’organisation patronale française). En fait, Macky va faire du Lagardère et rendre à Emmanuel Macron la visite que ce dernier n’avait pu effectuer à Dakar.
On se rappelle en effet que fin juin dernier, Macky Sall avait dû se mettre en quarantaine pour 15 jours, après avoir «été en contact avec une personne infectée au Covid-19», comme l’avait alors annoncé le communiqué de la présidence de la République. Cette situation avait entraîné l’annulation de la visite que le Président français avait envisagé d’effectuer dans la même période au Sénégal. Depuis lors, aucune autre opportunité ne s’est présentée pour permettre aux deux dirigeants de se rencontrer.
Or si les contacts diplomatiques restent constants, plusieurs dossiers à caractère bilatéral nécessitent tout de même des échanges directs entre les deux chefs d’Etat. Le partenariat entre les deux pays est solide, mais il a tout de même besoin d’être entretenu. Il y a aussi le fait que le Président Macky Sall a trouvé en Macron un allié de taille dans sa croisade pour l’annulation de la dette des pays les moins avancés, du fait du Covid-19. Depuis que le chef de l’Etat avait fait cette suggestion, les institutions internationales et les partenaires multilatéraux ont montré un certain intérêt, mais peu de choses sont allées en ce sens, même si le service de la dette a été suspendu pour trois mois par certaines institutions. Les deux partenaires auront besoin de relancer les choses à ce niveau.
En plus de ça, le Sénégal a toujours su pouvoir compter sur la France quand il a besoin de financement ; et ce, dans plusieurs domaines. Macky Sall ne se gêne jamais de rappeler qu’à son arrivée au pouvoir en 2012, au vu de la situation du Trésor national, quand il se demandait comment il allait pouvoir régler les salaires des fonctionnaires, c’est un appui d’urgence de 60 millions d’euros, accordé par le Président français d’alors, Nicolas Sarkozy, qui lui a permis de sortir la tête de l’eau. Cette qualité des relations lui permet d’être confiant qu’il trouvera encore le moyen de finaliser les projets de financement de certaines infrastructures qui seront discutés à Paris.
Une fois cela fait, il aura alors le temps de se rendre à Longchamp, et s’entretenir avec les membres du patronat français au cours de leur Rencontre des entrepreneurs de France, nouvelle appellation des Universités d’été. Une rencontre qui regroupera environ 2 000 chefs d’entreprise est une belle opportunité pour présenter les opportunités d’investissements qu’offre le Sénégal à travers le Pse. Macky Sall ne compte pas la rater.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here