PARTAGER

Le Président Sall a toujours une opinion très nette de l’internet. A chaque fois, il montre son indignation à propos des dérives constatées sur les réseaux sociaux qui n’offrent parfois aucune garantie sociale à notre société, qui a opéré la révolution du numérique sans filtre. A Touba, il a dit tout haut qu’il «déconnectera» tous les anarchistes du net. Que faire alors qu’il est urgent de réguler le secteur en pleine expansion ? En tout cas, il est temps de remettre de l’ordre dans ce capharnaüm sans contrôler les libertés des gens. Un jeu d’équilibriste très difficile à réguler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here