PARTAGER

Parlant des résultats des dernières élections législatives, certains leaders déclarent à tort que si nous étions dans le cadre d’une élection présidentielle, Macky Sall irait au second tour. Ce qui est totalement faux. Jugez-en : n’est-ce pas cette opposition qui dit que c’est Macky Sall qui a financé certaines listes créant ainsi une pléthore de candidats jamais imaginée ?
Alors ceux-là, dans le cadre d’une élection présidentielle, voteraient leur mentor.
Ensuite, ces listes indexées ont récolté au moins 2% des suffrages exprimés, ce qui donnerait à Macky Sall 50%, donc une réélection assurée.
Ensuite, j’ai pu identifier des partis qui étaient en compétition pour ces Législatives, mais pour la Présidentielle, voteraient Macky.
Ceux-là ont récolté 7,6% de l’électorat.
Voilà les faits tirés de l’argumentaire de l’opposition qui veut faire croire à l’opinion que si ces Législatives étaient une Présidentielle, il y aurait un second tour.
Aussi, on n’a pas besoin d’être un analyste politique averti pour comprendre que les Présidents sont toujours plus forts que leur parti, électoralement parlant. Ce qui veut dire que si, malgré les frustrations nées des investitures, les votes sanctions, la démobilisation de certains, la liste Benno bokk yaakaar a pu obtenir 49%, combien obtiendrait le candidat Macky Sall ?
Je ne saurais le dire avec précision, mais il franchirait la barre des 50%.
Conclusion : si le 30 juillet était une Présidentielle, Macky passerait dès le premier tour.
Serigne Mbacké NDIAYE
Président de la Clp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here