PARTAGER

«Si le Président Macky Sall attend hier (Jeudi dernier : la conférence de presse a eu lieu vendredi) pour y aller avec son chapelet de milliards, avec des moteurs de pirogue, avec je ne sais quoi, personne n’est dupe, c’est la campagne électorale qui a commencé chez lui», s’indignait Moussa Touré la semaine dernière sur la visite du président de la République à Saint-Louis. D’ail­leurs pour bon nombre d’opposants, ces déplacements de Macky Sall ne sont rien d’autre qu’une «campagne électorale déguisée» en prélude aux Légis­latives du 30 juillet. Alors, le chef de l’Etat a répondu hier, à l’occasion de l’inauguration de la centrale solaire de Santhiou Mékhé dans le département de Tivaoua­ne, région de Thiès. «Je sais qu’il y a des gens qui vont pleurnicher pour dire que le Président fait de la campagne. Le président de la Répu­blique n’est pas en campagne électorale. Il a le droit de visiter ses réalisations. J’ai le droit aussi de venir inaugurer. En tout cas, ces temps-ci, il y a beaucoup d’inaugurations», s’est défendu le président de l’Apr.
Ce qui est sûr, cette visite a eu de forts relents politiques. Les populations, avec des pancartes à l’effigie du maire Apr de Méwane, Bara Ndiaye, ont accueilli sur les lieux le cortège présidentiel. Sous le chapiteau, les discours ont été aussi suivis des cris «Bara ! Bara», de tam-tam. Bref, c’était l’ambiance des meetings politiques.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here