PARTAGER

Les affiches ornent le décor tout au long de la route jusqu’au stade Ely Manel Fall où s’est tenu le meeting de Macky Sall. Diourbel a été hier aux couleurs de Benno bokk yaakaar. Le candidat exulte : «Diourbel bravo ! Les responsables de Diourbel bravo ! On pourrait même arrêter la campagne ici (en wolof). Si ce n’était pas par souci de frustrer les villes qui ne nous ont pas encore reçus, je serais rentré chez moi et attendre le 24 février prochain pour aller voter. Cette déferlante depuis le début n’a cessé de montrer votre adhésion profonde à la politique que j’ai mise en œuvre depuis 7 ans.» Pour lui, Diourbel a dit «oui à la continuation du Plan Sénégal émergent, du Pudc et du renouveau industriel». Il ajoute : «Je crois que depuis Mbacké, dès le premier jour de cette campagne, le Peuple sénégalais a montré son choix. Cette adhésion et ce déferlement qui ont été vus dans les villes comme dans les campagnes m’engagent davantage à rester plus que jamais au service des Sénégalais.»
Ainsi, le Président sortant n’a pas manqué de rappeler aux Diourbellois la reconstruction du marché Ndoumbé Diop et promet la reprise des activités de la Société électrique et industrielle du Baol (Seib) avec la relance de la Sonacos pour que Diourbel soit dotée d’une unité industrielle afin d’assurer l’employabilité des jeunes et des femmes. Dans ce sens, il s’engage à créer des centres de formation professionnelle où les jeunes pourront étudier l’industrie, le commerce et le processus de transformation. Macky Sall a aussi, comme il l’a fait pour beaucoup de régions, annoncé la réhabilitation du chemin de fer à Diourbel. «Ce deuxième mandat sera plus productif et plus important que le septennat», a-t-il dit. Comme une réponse aux menaces de Wade, il a assuré : «Allez voter massivement le jour du scrutin ! L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité de l’exercice de votre choix.» Macky Sall a également fait un clin d’œil à la diaspora. Il a promis de revoir les conditions de création d’une banque à eux dédiée pour le financement de leur habitat et de leurs projets de retour au Sénégal. «Les Sénégalais de l’extérieur font entrer dans le pays plus de 1 200 milliards de francs Cfa par an. Mon second mandat sera aussi quelque part dédié aux Séné­galais de l’extérieur», a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here