PARTAGER

«Nous ne tolérerons aucune liste parallèle issue de nos rangs.» Sur un ton ferme, Macky Sall a mis en garde les responsables de son parti et ceux de ses alliés qui seraient tentés d’aller aux Législatives en marge de Benno bokk yaakaar. Il appelle les militants à la discipline qui «exige la nécessité de s’oublier un peu au profit du collectif, de partager la stratégie électorale envisagée tant pour le scrutin majoritaire que pour la proportionnelle autour d’une liste commune». Le président de l’Apr d’ajouter : «Autant pour les Locales, on a décidé de laisser les gens, s’ils n’étaient pas d’accord, de présenter chacun sa liste parce que les enjeux étaient locaux. Il ne faut pas confondre les enjeux des élections législatives à ceux des élections locales. Ici, il s’agira de tout mettre en œuvre pour avoir une seule et même liste Benno bokk yaakaar.» Moustapha Niasse, face à la presse à la fin de la rencontre, s’est voulu clair : «On n’acceptera pas dans Benno bokk yaakaar une seule liste dissidente nulle part. Il y a 45 circonscriptions électorales au Sénégal correspondant aux 45 départements qui constituent les 14 régions. Des sanctions seront prises si une faute est commise par qui que ce soit.» En direction des Législatives, Macky Sall a appelé ses troupes à l’«unité», mais également à relever le défi d’une «communication offensive et conquérante».

bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here