PARTAGER

Frapp et Fds ont déposé hier une plainte contre Mansour Faye et le député Diop Sy pour «conflit d’intérêts et favoritisme» dans le cadre de la gestion des denrées alimentaires destinées aux populations vulnérables au Covid-19. Ce, quelques heures après la séance d’éclairage du ministre du Développement communautaire qui ne les a pas convaincus.

La séance d’explications du ministre du Développement communautaire d’hier n’aurait pas convaincu le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricain (Frapp) et Forces démocratiques du Sénégal (Fds). Quelques minutes après la conférence de presse à distance, les mouvements, respectivement dirigés par Guy Marius Sagna et Babacar Diop ont informé avoir déposé une plainte sur la table de l’Ofnac contre le ministre Mansour Faye et le député Demba Diop dit Diop Sy. Frapp reproche à ces membres du pouvoir des faits de «conflit d’intérêts et du délit de favoritisme dans certains marchés publics» dans le cadre de la gestion des denrées alimentaires destinées aux populations vulnérables au Covid-19. Dans sa plainte adressée à Seynabou Ndiaye Diakhaté, Guy Marius Sagna et ses camarades écrivent : «Madame la présidente, ces faits concernent le député Demba Diop Sy d’Urbaine d’entreprise (Ude), directeur général de ladite société de droit sénégalais, fondée en 1997, titulaire d’une partie du marché en cours d’exécution relatif à l’acheminement des denrées alimentaires, dans le cadre du volet alimentaire du programme Force Covid-19, et Mansour Faye, le ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale, responsable du programme. Une situation manifeste de conflit d’intérêts qui est totalement interdite par les règles aussi bien nationales qu’internationales relatives à l’éthique, à la transparence et à la déontologie dans les marchés publics.» Guy Marius Sagna et ses camarades considèrent qu’une telle pratique «viole l’article Lo. 163 du Code électoral et l’article 113 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui précisent que le mandat du député est incompatible avec les fonctions de chef d’entreprise». Ces «manquements» à la passation des marchés relevant de la lutte contre le Covid-19 «pourront faire l’objet de poursuites sur le fondement du délit d’octroi d’avantages injustifiés plus connu sous le nom de délit de favoritisme», argumente Frapp.
De son côté, Fds constate que les explications fournies par Mansour Faye «brillent par leur légèreté» et interpellent en conséquence, au-delà de l’Ofnac, la justice sur les conditions «troublantes d’octroi des marchés liés à l’aide alimentaire». «Fds, par le biais de son secrétaire général, Dr Babacar Diop, a saisi l’Ofnac d’une demande d’ouverture d’une enquête sur le marché et le transport du riz destiné aux populations vulnérables», lit-on. Cette requête vise le ministre Mansour Faye, le député Demba Diop Sy et M. Rayan Hachem. Babacar Diop et ses hommes dénoncent de façon générale «la gestion familiale du pouvoir» par Macky Sall et qui «coûte cher à notre pays». «Le scandale du pétrole et du gaz dans lequel est empêtré Monsieur Aliou Sall, frère du chef de l’Etat, est resté à ce jour impuni. Ce nouveau scandale dans lequel est cité le beau-frère du président de la République risque de subir le même sort, si les Sénégalais agissent en spectateurs. C’est pourquoi Fds lance un appel à l’opposition encore debout, à la société civile et à toutes les forces vives de la Nation à se mobiliser pour exiger la lumière sur ce ‘’coronagate’’», lit-on dans un communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here