PARTAGER

A Yoff Layène hier, en prélude à la 138ème édition de la célébration de l’Appel de Seydina Limamou Laye, le président de la République a appelé l’opposition au dialogue sur le parrainage qui divise la classe politique. Accompagné de Aminata Tall, Aly Ngouille Ndiaye, Macky Sall a fait cette déclaration devant le porte-parole de la communauté, Mamadou Lamine Laye, et le fils aîné du khalife, Seydina Issa Laye. «Dans un pays, on peut ne pas avoir le même point de vue. Cependant, on peut discuter de tout dans l’élégance et la courtoisie pour trouver des solutions. On peut ne pas avoir des solutions, mais qu’on sache au moins qu’on a discuté. Tout acte que je pose en tant que président de la République, ce n’est pas pour attiser des polémiques. Si on voit que notre démocratie est menacée par un certain nombre d’actes, c’est à nous, et moi en premier, de nous ériger en boucliers. C’est cela qui va nous mener vers le développement. Quiconque peut critiquer les actions du président de la République, mais encore que cela se fasse dans les lieux indiqués avec des propositions. Ainsi, on verra ce qu’on peut faire. Si certains ne veulent pas discuter, à l’impossible nul n’est tenu. Le Sénégal est une démocratie majeure. Tout citoyen doit œuvrer pour la paix dans ce pays. Personne ne gagne à ce que le pays bascule dans la violence.»
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here