PARTAGER

A Touba, le chef de l’Etat a salué le travail accompli par Serigne Sidy Mokhtar Mbacké et raconté les relations qu’ils entretenaient.

A la tête d’une forte délégation, le chef de l’Etat a présenté hier les condoléances de la Nation à la famille du regretté Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké et au nouveau khalife général des Mourides. Macky Sall salue ainsi la mémoire du disparu : «J’ai appris hier soir (mardi) la triste nouvelle qui nous a tous atterrés suite au rappel à Dieu de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, khalife général des Mourides. Il fut non seulement un guide religieux, un patriarche, mais aussi il fut un des doyens du pays. Par sa sagesse, sa foi, il a toujours su inculquer à la communauté mouride et à la communauté religieuse de façon globale la concorde. Son discours a toujours été un discours d’apaisement entre les confréries pour qui connaît les relations heurtées ou parfois dynamiques entre elles.» Très concis dans son speech, il cite les réalisations du défunt guide des Mourides : «Durant tout son magistère, nous avons pu avoir, grâce à ses efforts et à ceux des autres chefs religieux, une harmonie quasi-parfaite sur les initiatives, les  prières, les grandes dates de l’islam. C’était un grand bâtisseur, un digne continuateur de l’œuvre de Serigne Touba Kha­dimou Rassoul qui est parti. Le Sénégal a perdu une grande figure de l’islam. Nous avons salué son œuvre, sa mémoire. Je suis venu justement ici à Darou Miname apporter les condoléances de la Nation au nouveau khalife général, Serigne Moun­takha Bassirou Mbacké, pour lui dire aussi mon engagement à poursuivre les efforts de l’Etat auprès de la communauté mouride, mes efforts personnels.» Le chef de l’Etat n’a pas manqué de faire des éloges au nouveau khalife des Mourides : «Serigne Mountakha Bassirou Mbacké est un homme également pour qui nous avons non seulement la certitude que le legs sera préservé, entretenu, mais nous avons foi avec l’aide de Dieu qu’il pourra bâtir de grandes choses pour l’islam et pour le Mouridisme. Nous avons eu à lui  rap­peler  notre engagement à ses côtés pour l’accompagner dans sa nouvelle mission de khalife général des Mourides.»
Auparavant, le Président Sall s’était rendu à Gouye Mbind où il a présenté ses condoléances à Serigne Moustapha Mbacké, fils aîné du défunt. Il dit : «Il a joué un important rôle lors des événements qui ont précédé le scrutin présidentiel de 2012, en conseillant aux différents ac­teurs et protagonistes de faire une campagne pacifique. Une fois que j’ai pris connaissance de la nouvelle, j’avais entrepris à faire le tour du pays pour expliquer aux Sénégalais mon projet politique. J’étais à Gouye Mbind pour expliquer que je respectais son ndiguel et solliciter ses prières. Ensuite, j’avais fait cap sur  Ranérou. Lors­que j’ai été élu à la Magis­trature suprême du pays, il m’avait aussi vivement conseillé, lorsque je me suis rendu à  Mba­cké Kadior, de soutenir les plus démunis et les paysans.»
Par ailleurs, le porte-parole du défunt khalife, très affecté par cette triste nouvelle, raconte : «Ce jour restera inoubliable pour moi et pour nous tous.  Je n’oublierai jamais Serigne Cheikh Sidy Mokhtar qui fut un guide hors pair. Les réalisations qu’il a faites dans la cité religieuse et à Dakar témoignent de son engagement pour la communauté musulmane.» Serigne Cheikh Thio­ro Bassirou Mbacké, qui a assuré pendant plusieurs années la charge de porte-parole de la famille de Gouye Mbind, est revenu sur les relations très étroites  entre le khalife général des Mourides disparu et le chef de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here