PARTAGER

(à Médina Gounass) – Jadis conçu avec des huttes, le Daaka se modernise. La modernisation entamée par le gouvernement va emporter les tentes en paille, même si ces constructions restent toujours visibles sur le lieu de retraite spirituelle. Le chef de l’Etat, qui a effectué hier la prière du vendredi dans la ville sainte de Médina Gounass, a passé également l’après-midi aux côtés du khalife Thierno Amadou Tidiane Ba et des milliers de fidèles venus répondre à l’appel de El Hadji Mamadou Saïdou Ba, fondateur du Daaka de Médina Gounass.
Sur le site, l’on constate déjà un début des travaux de modernisation et le Président Macky Sall qui s’est adressé aux pèlerins a rassuré qu’ils vont se poursuivre. «Nous poursuivrons les travaux selon les vœux de notre guide Thierno Amadou Tidiane Ba et suivant ses orientations», a dit le Président Macky Sall. Dans la première phase du programme, deux unités de séjour pouvant accueillir quelque 1 000 personnes ont été réalisées sur une superficie de plus de 7 000 m2. A cela s’ajoutent deux grandes unités de cuisine et quatre unités sanitaires, plus 2 autres unités de stockage comprenant 17 magasins.
Il a également profité de cette tribune pour solliciter des prières auprès des religieux pour réaliser son ambition de faire du Sénégal un pays émergent. Le président de la République a également demandé aux fidèles religieux de prier pour les victimes du crash de l’hélicoptère de l’Armée, survenu ce mercredi à Missirah, dans la région de Fatick.
Le khalife de Médina Gounass, Thierno Amadou Tidiane Ba, a remercié le Président pour son engagement en faveur des foyers religieux avec un programme de modernisation. C’est à ce titre qu’il a remercié le chef de l’Etat, avant de prier pour lui et la communauté tout entière.
Thierno Amadou Tidiane n’a pas manqué de sermonner les jeunes du pays. Il les appelle à veiller aux pratiques de l’islam et au travail car, dit-il, «le Sénégal est béni, il y a la pluie en période hivernale et en cultivant la terre, on peut avoir de bons rendements». D’ailleurs, le marabout insiste : «Il faut que les jeunes s’investissent dans l’agriculture et l’élevage, mais avec l’appui du gouvernement», a-t-il dit en substance.
Chaque jour, près de 12 mille zikr du salatoul fatiha sont effectués par les fidèles en plus de la lecture du saint Coran durant cette retraite spirituelle, qui dure 10 jours. La dimension sociale et spirituelle du Daaka fait de cette rencontre l’une des plus grandes du Sénégal et même au-delà des frontières. Certes l’édition précédente a été marquée par un drame qui a fait plusieurs victimes, les participants restent convaincus que cela n’a pas affecté le Daaka.
Le Président Sall était accompagné d’une forte délégation composée des ministres des Transports et des infrastructures, Abdoulaye Daouda Diallo, et de la Communication, Abdoulaye Bibi Baldé, entre autres.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here