PARTAGER

«La Oumma ne peut être en paix quand un seul de ses membres sombre dans la guerre ; quand des vies humaines continuent d’être abrégées et des familles entières dévastées par le deuil et la souffrance». C’est conviction de Macky Sall.

Le président de la République appelle « instamment la Oumma islamique et les Nations Unies à se mobiliser pour mettre fin à ces tragédies humaines» tant en se gardant de commenter l’assassinat de plus de 58 Palestiniens dans la bande de Gaza. Néanmoins, réaffirme –t-il «son ferme attachement au droit légitime de nos frères et sœurs de Palestine à un Etat indépendant et souverain, avec Al Qods Al Sharif comme capitale ; conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies, y compris celles relatives au statut de Jérusalem».

De la 11ème  session du Comité permanent de l’information et des affaires culturelles  (Comiac) de l’Organisation de la coopération islamique de ce mardi 15 mai 2018 à Dakar, le président de la République constate «un contexte d’émotions fortement exacerbées par la situation que vivent nos frères et sœurs palestiniens et Rohingyas de Birmanie, pris dans l’étau infernal de la violence »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here