PARTAGER
Le Président Macky Sall est la première personnalité africaine, à interpeller les partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Les Sénégalais établis à Wuhan, épicentre du Coronavirus, doivent garder leur mal en patience. Selon le Président Sall, l’Etat «ne dispose pas de moyens pour rapatrier les Sénégalais de Wuhan». Il dit : «J’ai une pensée très grande à l’égard de nos douze (12) compatriotes qui vivent à Wuhan. Nous sommes en contact avec eux par le canal du ministère des Affaires étrangères et notre ambassade à Bejing. Leur rapatriement requiert et demande une logistique tout à fait hors de portée du Sénégal. Puisqu’il faudrait des avions spéciaux qui puissent aller sur place. Il faudrait du personnel différent de celui des compagnies aériennes. Peut-être du personnel militaire. Et lorsque ces personnes reviennent, il faudrait les mettre en quarantaine dans un lieu équipé en conséquence. Ce qui n’est pas le cas, pour le moment, de notre pays.» En attendant, ils doivent se contenter d’appuis pour continuer à vivre dans cette ville coupée complètement du reste du monde. «Nous avons envoyé des appuis. Mais, la question du rapatriement, j’avoue qu’elle n’est pas simple. Je voudrais dire que nous travaillons avec les autorités chinoises pour voir toute possibilité de les suivre de façon convenable. Même les grands pays qui ont pu faire des rappariements l’ont réussi avec beaucoup de difficultés», prévient le Président Sall. Il a fait ces révélations hier lors de la cérémonie de la levée des couleurs au palais de la République.
.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here