PARTAGER

Tanor ne m’a jamais manifesté de quelque manière que ce soit un signe d’impatience, même lorsqu’il resta longtemps sans assumer une fonction de l’Etat. Ousmane Tanor Dieng fut un aîné précieux, un conseiller avisé, efficace et honnête. Il arrivait que nous ayons des divergences sur des sujets. Toujours il me disait : «M. le Président, voilà ce que je pense du sujet, mais le dernier mot vous appartient parce que c’est vous que les populations ont élu.» On aimerait souvent avoir des conseillers de cette nature.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here