PARTAGER

Maël Thiam juge «normales» les mises en garde du président de l’Apr à l’endroit des têtes de liste de sa coalition engagées dans la bataille de la capitale pour les Législatives du 30 juillet. «Je pense que le président de la République n’a fait que jouer son rôle. Il est important de rappeler aux différents candidats l’impérieuse nécessité de gagner Dakar. C’est parce qu’il s’est rendu compte que nous avons le potentiel pour gagner Dakar, à travers son bilan et que les adversaires n’ont pas de programme. Donc c’est tout à fait normal, compte tenu des responsabilités des uns et des autres de se mettre en ordre de bataille et de mettre fin aux querelles intestines. Je crois que les candidats l’ont compris et vont exécuter les directives du Président», a dit l’administrateur de l’Apr, lundi, dans une déclaration faite au siège du parti présidentiel. M. Thiam estime qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer par rapport à cette prise de position du chef de l’Etat. «Gérer, c’est sanctionner. Sanctionner, c’est récompenser, mais aussi punir. Il ne faut pas dramatiser ce que le Président a dit. C’est certainement le rappel des enjeux et une volonté de motiver davantage nos candidats», précise-t-il.
Par ailleurs, Maël Thiam ne s’explique pas qu’«une institution comme Wade soit mobilisée, avec son âge très avancé, pendant vingt jours, pour battre campagne». Il dit être «animé par un sentiment de tristesse et de honte» de voir le Pds «faire voyager un vieillard de 90 ans». C’est pour lui «l’expression de la faiblesse des responsables libéraux».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here