PARTAGER

Construire un pays se «fait avec du savoir et du travail» et non en s’appuyant sur «le folklore» et les «futilités». Telle demeure la conviction du Khalife général des mourides. Serigne Mouha­madoul Mountakha Mbaké, par la voix de son porte-parole, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, a tenu aussi à inviter les fidèles musulmans à se conformer aux préceptes de l’islam et à les inculquer à toute personne qui est sous leur responsabilité.

Le Khalife général des mourides, qui célébrait son premier grand Magal, a profité hier de la cérémonie officielle pour s’adresser aux hommes politiques. Par l’entremise de son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre, le khalife invite les politiques à éviter la politique politicienne. Ainsi, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre déclare : «Evitez toute politique qui vise à ternir l’image de quiconque et semer la zizanie entre les êtres humains.» Le porte-parole du Khalife général des mourides poursuit en avertissant : «On ne construit pas un pays avec du folklore et des futilités, mais on le fait avec du savoir et du travail.»
Par ailleurs, à l’attention de ses concitoyens, Serigne Mountakha Mbacké, par la voix de Serigne Bass Abdou Khadre, rappelle que le Seigneur a créé l’être humain et fait de lui son khalife sur terre, pour que ce dernier s’active à tout moment à faire prospérer son milieu. Pour ce faire, souligne Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, «il faut que chacun de nous incarne d’abord les bonnes valeurs et se mette ensuite au travail».
Le Khalife général des mourides lancera des appels aux musulmans du monde entier mais aussi aux politiciens. «Le Prophète (Psl), nous a montré de par ses paroles et ses actes la manière avec laquelle on doit vivre l’islam entre nous et partout où l’on est», a déclaré hier le porte-parole.
«Nous avons tous le devoir de nous conformer aux préceptes de l’islam et de les inculquer à toute personne qui est sous notre autorité», a-t-il ajouté. La voix de Touba de poursuivre : «Nous devons éviter tout ce qui peut nous séparer. Et ce qui facilite cela, c’est de consolider les choses sur lesquelles nous sommes d’accord et de vivre de la plus belle manière nos divergences.» Il a également déclaré : «Si nous protégeons ensemble la religion et nos proches, les ennemis n’auront plus le courage de s’attaquer à l’islam.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here