PARTAGER

Le rapport d’enquête de l’Inspection générale de l’administration de la justice (Igaj) dans le dossier Yaya Amadou Dia et Ousmane Kane a été transmis, hier jeudi 10 septembre, au Premier président de la Cour suprême. Selon le ministre de la Justice, Cheikh Ahmed Tidiane Coulibaly «ne manquera pas d’y apporter un traitement approprié».

Un nouveau rebondissement dans l’affaire opposant le juge Yaya Amadou Dia, au Premier Président de la Cour d’appel de Kaolack, Ousmane Kane. En effet, le rapport d’enquête de l’Inspection générale de l’administration de la justice (Igaj) a été transmis, hier jeudi 10 septembre, au Premier président de la Cour suprême, Cheikh Ahmed Tidiane Coulibaly. Ce dernier «ne manquera pas d’y apporter un traitement approprié, conformément à la réglementation en vigueur». C’est l’assurance du Garde des sceaux, ministre de la justice, Me Malick Sall, qui informe que l’Igaj, après enquête, lui a remis son rapport le mardi 8 septembre 2020. En fait, la tutelle avait, par lettre en date du 8 août 2020, saisi l’Inspection générale de l’administration de la justice (Igaj) à l’effet de diligenter une enquête «exhaustive sur des faits allégués au niveau de la Cour d’appel de Kaolack et de dresser un rapport dans les plus brefs délais».
Pour rappel, le juge Yaya Amadou Dia avait accusé de corruption le magistrat Ousmane Kane. Il avait soutenu que le Premier président de la Cour d’appel de Kaolack avait libéré un «criminel» qui a été condamné à la prison à perpétuité. «Il est d’une particulière méchanceté parce qu’il sait pertinemment comment faire mal : calomnier, toujours calomnier, en sachant pertinemment qu’il en restera toujours quelque chose, et en y ajoutant une bonne dose de fanfaronnade car ses phrases mises entre guillemets qu’il m’aurait adressées ne sont que de purs mensonges», avait rétorqué l’accusé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here