PARTAGER

Le maire Matar Bâ dit avoir réussi «à changer le visage de Fatick». Et cela, depuis qu’il a remplacé le Président Macky Sall à la tête de la mairie. «On peut se réjouir de toutes les actions menées par l’équipe municipale depuis 2012. Fatick a changé, elle est devenue une ville avec toutes les commodités nécessaires pour prendre en charge son développement. Nous avons investi dans plusieurs domaines, notamment la voirie», a salué le ministre des Sports  hier, au cours d’une conférence de presse à son cabinet. En plus des infrastructures déjà sorties de terre comme l’hôpital ouvert, le centre de santé ayant nécessité un investissement de 200 millions de francs Cfa pour augmenter sa capacité d’accueil, Matar Bâ annonce d’autres importants investissements grâce à la coopération turque à travers l’implantation d’usines dont une biscuiterie qui sera inaugurée au courant de l’année prochaine et qui a mobilisé un investissement de 10 milliards de francs Cfa. «Il y a des amis turcs qui ont accepté d’investir. Normalement, d’ici au mois de mars, nous aurons cette biscuiterie qui est aussi dans l’importation. Avec un investissement de 10 milliards de francs, il y a aussi le complexe avicole avec les Russes qui a été retardé par les problèmes avec l’Ukraine. Le mur de clôture et les fondations ont démarré», note le ministre. En plus d’avoir permis à la majorité des ménages de disposer de l’eau, le maire de Fatick annonce l’installation d’une usine de désalinisation de l’eau pour bientôt. «Il y a l’étude d’impact environnemental pour une usine de traitement du sel. Nous allons poser la première pierre, c’est tout bénéfique pour notre région, au-delà de la commune», renseigne-t-il. La mairie, selon toujours M. Bâ, a pu obtenir une ligne de crédit grâce au Fongip, car la ville de Fatick ne peut pas se développer seulement avec une rentrée financière tirée de la collecte des taxes journalières. Il informe aussi de l’implantation d’une usine de fabrication de poteaux en aluminium, d’une zone industrielle à Fatick qui se trouve être une région à moins de 90 km du nouvel aéroport de Diass.

ambodji@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here