PARTAGER

Le mystère qui entoure la cause de la maladie qui a touché des pêcheurs n’a pas encore été percé. Hier, le ministre de l’Environ­nement a, lors du face-à-face avec la presse, informé que les résultats des prélèvements effectués au niveau des algues étaient attendus «parce qu’il y avait des soupçons que la maladie pouvait être d’origine algale». Ce travail, selon Abdou Karim Sall, a été confié au centre antipoison. A l’en croire, «aucune piste ne sera écartée». «Nous allons continuer à faire des investigations sur les algues parce que selon les informations que nous avons reçues des pêcheurs, l’apparition de cette maladie a coïncidé avec une apparition massive des algues dans les lieux indiqués. Nous n’écarterons pas d’analyser le carburant qui peut être aussi un élément qui pourrait contribuer à l’apparition de cette maladie et aussi les filets. Le nécessaire sera fait pour élucider les causes de cette maladie», a-t-il dit.
Concernant l’évolution de la maladie, le ministre de la Santé renseigne que dans la région de Dakar, un total de 567 patients ont été identifiés et totalement pris en charge avec une évolution positive. Selon Abdoulaye Diouf Sarr, «en ce moment, il y a un seul cas hospitalisé». Pour la région de Thiès, il révèle que sur «431 cas identifiés, tout le monde est pris en charge et il n’y a pas de cas hospitalisé». Cependant, il a souligné qu’un cas a été signalé à Kolda et il semble que son origine a été identifiée à Dakar. Il a par la même occasion dit qu’il n’y avait pas de cas secondaire, donc pas de contamination. Pour ceux qui sont frileux concernant la con­sommation de poisson, le ministre de la Santé assure qu’il n’y a aucun risque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here