PARTAGER

C’est un arbitre doublement comblé qui s’est exprimé lundi soir à la devanture de la maison de Badara Mamaya Sène. Après un accueil populaire à l’aéroport international Blaise Diagne, Malang Diédhiou, ses assistants, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba, et leur coach Mademba Mbacké ont eu à nouveau droit à un bain de foule à la hauteur de leur prestation. Allez Casa, 12e Gaindé, membres de leur famille et collègues de la Sous-Cra ont tous afflué vers le domicile de Mamaya Sène pour saluer le retour au pays des arbitres sénégalais. «On soupçonnait qu’il y aurait accueil mais nous n’espérions pas qu’il serait aussi chaleureux», s’est réjoui dès l’abord de son discours le juge central invité à parler au nom de ses collègues.
Revenant sur les prestations de haute facture qui leur ont voulu les honneurs, le 4e arbitre de la «petite finale» d’assurer : «Ce n’était pas évident de faire la mission mais finale ou pas pour nous chaque match était une finale ; c’est pourquoi nous sommes rentrés satisfaits de nous-mêmes.»
S’il a consenti avoir fait beaucoup d’efforts lui et ses assistants, il a toutefois relevé les capacités managériales de Badara Sène qui ont été déterminantes. «On savait que c’était la première fois que le Sénégal alignait un trio en Coupe du monde. C’est vrai qu’on y a travaillé mais c’est aussi le fruit d’un travail de longues années entretenu par le président Badara Mamaya Sène qui a une vision sur la manière de manager les arbitres», a assuré l’homme au sifflet qui n’a pas manqué d’étayer son propos. «Je faisais partie de ceux qui devaient faire la finale du Chan 2016. Le président Badara Mamaya Sène m’a dit de laisser les autres faire la finale parce que notre objectif  n’était pas la finale du Chan mais plutôt  la Coupe du monde 2018», s’est remémoré le chef du trio sénégalais ayant officié trois matchs en Russie.
«Par ma voix, au nom du trio et de notre coach Mademba Mbacké, nous vous exprimons toute notre reconnaissance et notre gratitude pour tous les efforts que vous avez consentis pour l’arbitrage sénégalais», a enchainé le juge Diédhiou, très touché aussi du soutien de ses compatriotes. «Nous remercions tout le Peuple sénégalais parce que le soutien a été constant et les prières précieuses», a-t-il conclu.
«Ces Lions de l’arbitrage méritent d’être honorés à la hauteur de leur performance comme  il est de coutume avec les sportifs au retour d’une campagne internationale couronnée de succès», a pour sa part relevé le patron de l’arbitrage sénégalais donnant rendez-vous demain jeudi pour la cérémonie organisée à l’honneur du trio sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here