PARTAGER

Face à l’impasse dans laquelle se retrouve embourbé le football malien, la Fifa a annoncé ce mercredi la mise en place d’un Comité de normalisation. Mais la Fédération malienne de football (Femafoot) conteste cette décision et envisage de recourir au Tribunal Arbitral du Sport (Tas).

En portant Mamoutou Touré dit «Bavieux» à sa tête au mois d’octobre, la Fédération malienne de football (Femafoot) pensait sortir de la crise. Mais le nouveau président continue de voir sa légitimité contestée.
Dans ce contexte, alors que tous les chantiers semblent à l’arrêt, la Fifa a annoncé mercredi la mise en place d’un Comité de normalisation. Cette décision fait suite à l’échec des deux missions envoyées à Bamako par la Fifa et la Caf et à «l’impasse dans laquelle se trouve actuellement la Femafoot».
Ce comité aura pour mission de réviser les statuts de la Fédération, puis d’organiser et de superviser les élections d’un nouveau Comité exécutif d’ici au 30 avril 2018. Reste que la Femafoot ne l’entend absolument pas de cette oreille ! Contestant cette décision, l’instance se dit prête à saisir le Tribunal Arbitral du Sport (Tas) pour faire valoir ses droits. «Nous prenons acte de cette décision de la Fifa que nous dénonçons car elle n’est pas conforme avec la réalité du terrain», a fustigé la Femafoot dans un communiqué.
«La Fédération Malienne de Football rappelle que son Assemblée générale élective s’est tenue en totale conformité avec les textes de l’association nationale. Cette conformité avait d’ailleurs été confirmée par l’émissaire de la Fifa, M. Veron Mossengo-Omba, lors de son allocution durant ladite assemblée. En foi de quoi la Fédération Malienne de Football va consulter ses conseils et se réserve le droit de saisir le Tas dans les jours à venir pour que le droit soit dit et défendre le vote de ses mandants. Pour rappel, le Mali avait été suspendu en mars dernier par la Fifa pour ingérence gouvernementale. Entre les deux parties, un nouveau bras de fer se profile…
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here