PARTAGER

Le lundi 21 décembre dernier, vers 20h, le porte-parole du Collectif de défense de la République (Cdr) et célèbre chroniqueur Mohamed Yous­souf Bathily dit Ras Bath a été arrêté à son domicile par deux hommes armés qui se seraient présentés comme étant des agents de la sécurité d’Etat. Dans la foulée de son «enlèvement», des militants du Cdr se sont rassemblés afin de savoir où les «ravisseurs» de leur leader l’ont amené. «Selon les informations précises que nous avons reçues, notre porte-parole Ras Bath se trouve entre les mains de la sécurité d’Etat», selon Boubacar Yalcoué, secrétaire administratif du Cdr. Le groupe Re­nou­veau, qui comprend Renou­veau Fm dont l’une des émissions phare «Grands dossiers» est animée par Ras Bath, s’est dit stupéfait de l’enlèvement du célèbre animateur. «En attendant d’être édifié sur les motivations des responsables de cet agissement, le groupe Renou­veau exhorte ses auditeurs et téléspectateurs à la mobilisation en vue d’obtenir la libération immédiate et sans condition de Ras Bath. Le groupe Renouveau rappelle par la même occasion que la liberté d’expression demeure un droit constitutionnel protégé dans toutes les sociétés modernes de notre époque», s’est indignée, sur les réseaux sociaux, la direction du Groupe Renou­veau. Reporters sans frontières (Rsf), dans un communiqué, a attiré «l’attention des ministres de la Communication et de la Justice sur l’arrestation pour une destination in­connue» du chroniqueur. Abdou Madjid Thiam, le représentant par intérim de Reporters sans frontières au Mali, a demandé aux autorités maliennes de s’investir pour rapidement clore cet incident et a rappelé que le Mali est un Etat de droit où tout devrait s’exercer dans les règles de l’art.
Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here