PARTAGER

Tous les manquements imputés à des magistrats et portés à la connaissance du Garde des sceaux ont donné lieu à une saisine du Conseil supérieur de la magistrature, statuant en formation disciplinaire, après une enquête diligentée par l’Ins­pection générale de l’administration de la justice (Igaj). La précision vient, à travers un communiqué, du ministre de la Justice, Malick Sall, mu par sa volonté de faire respecter les règles éthiques et déontologiques édictées par la loi organique n° 2017-10 du 17 janvier 2017 portant Statut des magistrats.
D’après le Garde des sceaux, depuis avril 2019, date de sa prise de fonction, tous les rapports de l’Igaj ayant révélé des manquements ont été transmis par ses soins aux autorités judiciaires compétentes en vue d’un traitement approprié. Le ministre de la Justice avertit aussi que «cette règle sera appliquée sans discrimination aucune à tous les magistrats contre qui des fautes disciplinaires auront été relevées».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here