PARTAGER

Le coordonnateur des cadres de l’Apr des Parcelles Assainies ne comprend pas la sortie de Mbaye Ndiaye et Cie pour remettre en cause le leadership de Ama­dou Ba. Mamadou Al Hadji Ly invite Macky Sall à réagir aux «agissements» du directeur des Structures de l’Apr.

Amadou Ba n’a pas réagi à la fronde de Mbaye Ndiaye et Cie qui ne le reconnaissent pas comme le coordonnateur de l’Apr. Mais d’autres responsables du parti présidentiel des Parcelles Assainies n’ont pu contenir leur «surprise» et «déception» d’entendre qu’une Assemblée générale s’est tenue dimanche à cet effet. Parmi eux, il y a Mamadou Al Hadji Ly qui précise n’avoir pas assisté à cette rencontre de la coordination de l’Apr et qui croit à la résolution d’exclusion qui a circulé sur les réseaux sociaux. Même s’il y a eu un démenti de Mbaye Ndiaye et ses hommes. «Je tenais à apporter ma réaction sous une double casquette. En tant que responsable politique Apr des Parcelles Assainies, mais aussi en tant que coordonnateur de la Conver­gence des cadres républicains (Ccr) de ladite commune. Je voudrais d’abord dire que cette résolution est prise dans un contexte très chargé où notre parti est miné par des ondes de chocs sismiques, sous un magma d’ébullition, qui ne présagent pas des lendemains sereins si rien n’est fait pour stopper ce mouvement autodestructeur», a regretté M. Ly dans un communiqué. Et il interpelle le chef de l’Etat et chef de l’Apr : «Sans être dans le secret des dieux pour comprendre les soubassements d’une telle décision subite et extrêmement surprenante, je pense que le moment est venu pour le président du parti de se prononcer pour éclairer notre lanterne sur les derniers agissements de notre camarade, le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye et non moins directeur des Structures de l’Apr.» Parce que, rappelle ce proche du ministre des Affaires étrangères, «depuis 2016, la coalition de la majorité présidentielle a remporté toutes échéances électorales (Réfé­rendum, Législatives et Prési­dentielle) dans la commune des Parcelles Assainies, avec des scores honorables, en nette progression». Et, selon lui, cet acquis ne peut être consolidé et renforcé que par des «dynamiques unitaires et non des actions fractionnistes».
Pour lui, la «destitution» de Amadou Ba de la coordination des Parcelles Assainies et la «proposition de son exclusion de l’Apr» ne feront qu’ajouter des «couches supplémentaires à une situation déjà difficile et confuse». Mamadou Al Hadji Ly est convaincu que les priorités sont ailleurs et c’est pourquoi il appelle «solennellement» le Président Sall à «mobiliser tous les moyens à sa disposition afin de ramener la sérénité, le calme et la raison» au sein du parti. «Ma conviction est que l’Apr doit demeurer une formation politique forte en tant que locomotive d’une majorité présidentielle élargie pour mieux prendre en charge les enjeux et défis qui se posent, à savoir accompagner le président de la République dans la mise en œuvre de son ambitieux programme, le 535, Lig­geyeul euleuk, et engager dans une synergie d’ensemble les futures batailles électorales», dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here