PARTAGER

Moussa Sy serait le choix de Président Macky Sall pour diriger la mairie des Parcelles Assainies aux prochaines Locales. C’est la conviction de Mamadou Aladji Ly qui dit avoir appris que c’était la condition pour le ralliement du maire à la veille de la Présidentielle. Le coordonnateur des cadres de l’Apr dans la commune avertit qu’il n’appartient pas au leader de l’Apr de leur imposer un maire et promet que lui et ses camarades s’y opposeront.

Que pensez-vous des retrouvailles entre Wade et Macky et la libération de Khalifa Sall ?
Pour les retrouvailles, si c’est pour décrisper l’atmosphère politique, je pense que c’est une chose importante qui va impacter aussi l’économie du pays. C’est un acte qui est venu à son heure parce que souhaité par nombre de Sénégalais. Sous ce rapport, la médiation du khalife général des Mourides lors de l’inauguration de la mosquée Massalikoul Jinane est à saluer. De façon générale, ces retrouvailles et la libération de Khalifa Sall permettent de décrisper l’atmosphère politique et même d’élargir le champ du dialogue national. C’est l’occasion de repartir sur de nouvelles bases, de nouvelles perspectives, avec une nouvelle reconfiguration de la coalition présidentielle qui va accompagner le président de la République jusqu’au terme de son mandat.

Que dire de la succession du Président Macky Sall agitée sur tous les toits ces temps-ci ?
Je sais que c’est une question très difficile à répondre d’autant plus que ce qui nous préoccupe, c’est de profiter de ce second mandat pour davantage répondre aux préoccupations des Sénégalais. C’est là où les Sénégalais nous attendent et non sur des questions de succession. Certains responsables agitent ce débat pour nous divertir. Donc ce qui est important et urgent, c’est de faire en sorte que les cinq initiatives du programme du Président Macky Sall, Liggeyeul euleuk, soit mises en œuvre.

Qui a le meilleur profil au sein de la mouvance présidentielle pour remplacer Macky Sall à la tête de l’Etat ?
Celui qui incarnerait le meilleur profil pour succéder au Président Macky Sall sera désigné par le Peuple. Au sein de notre parti, le débat n’est pas encore posé. Je sais que le Président est assez outillé pour désigner son successeur. Mais le moment venu, le débat va se poser. En tant que républicain et démocrate, on pourra trouver le meilleur profil pour continuer l’œuvre de Macky Sall qui va continuer son Plan Sénégal émergent. L’Apr est un parti très particulier parce que n’étant pas structuré. A un moment donné, le schéma fonctionnait, mais aujourd’hui tout le monde se décrète responsable, comme si on est dans une armée mexicaine. Cela pose problème et démobilise le parti.

Votre parti semble être frappé par une certaine léthargie au sein de votre commune. Votre leader Amadou Ba n’est plus fréquent aux Parcelles Assainies depuis la dernière Présidentielle de 2019…
Oui, c’est une situation réelle. Et c’est vrai aussi que depuis l’élection présidentielle, sa fréquence aux Parcelles Assainies a un peu diminué. C’est peut-être dû à ces nouvelles responsabilités de ministre des Affaires étrangères. On l’avait déjà pressenti parce que quand on est ministre des Affaires étrangères, on voyage beaucoup. Aujour­d’hui, les militants sont orphelins de leur leader. Ça, c’est la réalité politique. Il y a des responsables comme nous qui essaient de pallier cette absence. C’est Amadou Ba que les militants avaient l’habitude de voir. Pour parler franchement, le parti ne fonctionne pas au niveau des Parcelles Assainies. Si Amadou est absent, qui doit continuer le travail ? Le maire, Moussa Sy, était venu prêter main forte à la mouvance présidentielle lors de la dernière Présidentielle. Seulement, lui-même n’est pas en mesure de convoquer des réunions. C’est un véritable problème dans la commune des Parcelles Assainies. Il n’y a plus d’animation politique. Et l’autre problème, c’est que les responsables qui sont dans le Secrétariat exécutif national ne font pas la restitution au niveau de leur base.

Comment entrevoyez-vous les prochaines élections locales aux Parcelles Assainies ?
Le Président veut reconduire Moussa Sy comme maire. Il paraît que c’est cela qu’ils ont négocié. Si c’est le cas, cela ne nous engage pas. Je pense qu’il appartient aux Parcellois de choisir leur maire. Ce n’est pas au Président de nous imposer un maire. Moussa Sy a fait presque trois mandats. Lorsque Mbaye Ndiaye a été révoqué, il a continué son mandat. Ensuite, il est venu et a fait deux mandats successifs. J’avoue que je n’ai pas vu une réalisation digne de ce nom, faite par le maire des Parcelles Assainies. Le stade était son projet, mais il n’a pas pu le terminer. Les pavages, c’est le projet de Promovilles.

A vous entendre, vous donnez l’impression de vouloir être candidat à la mairie des Parcelles Assainies… 
Non, c’est prématuré de dire que je serai candidat. Je suis quand même un légaliste, un républicain. Je travaille toujours dans un esprit collégial. Donc, c’est le collège, c’est les responsables qui vont s’entendre, qui vont désigner le meilleur profil qui va conduire les destinées. Depuis 2008, on est là. Il est temps que le maire soit apériste et Dieu sait que l’Apr ne manque pas de profil. On est en train de mettre cette stratégie qui va nous mener vers cette équipe gagnante.

1 COMMENTAIRE

  1. Est ce que Moussa sy a besoin le soutien de qui que se soit pour poser sa candidature à l’èlection municipale ?
    Je dis non.
    Il a travaillè dure pour construire une base solide avec son parti ANC.Dans les differentes unites particulierement celle de 19 ,c’est nous les ANCistes qui avons la man mise sur l’èlectorat. Comment quelcun qui n’a mème pas conquerir le coeur des habitants de l’unitè19 ,peux pretendre la mairie des parcelles assainies. C’est pas un jeu comme vous le Croyez M.Ly .La mairie est une institution tres serieuse .
    Ce qui concerne le Stade, la population parcelloise particulierement les jeunes savent que ce projet a ètè bloquè par le camp presidentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here