PARTAGER
Mamadou Diop, ancien maire de Dakar

Son témoignage était attendu. En sa qualité de maire de Dakar, le doctorant en finance publique a affirmé que la caisse d’avance est un fonds politique en convoquant l’histoire. Par ailleurs, il s’est senti offensé sur une question du procureur qui voulait savoir si Mamadou Diop a utilisé de fausses factures pour justifier le renouvellement de la caisse d’avance.

C’est l’heure de la pause au tribunal. C’est l’ancien maire Mamadou Diop qui était à la barre. Doctorant en droit, l’ancien maire de Dakar n’a pas trouvé courtois « après tout ce que (qu’il a) fait dans ce pays » que le procureur Bassirou Gueye lui demande s’il a utilisé de fausses factures pour le renouvellement de la caisse quand il était à la mairie. «Si vs me traitez comme ça je ne vous réponds pas. Les fonds politiques n’ont pas de traces. Vous n’avez pas le droit de me parler comme vous le faites. On ne se justifie qu’au près du ministre. Je suis Mamadou Diop vous ne devez pas me parler comme ça» a dit répondu. Pour autant, Bassirou Gueye ne s’est pas arrêté. Le procureur est revenu à la charge : « ce n’est pas moi qui vous ai demandé de comparaitre. Vous fiancez les activités politiques de votre parti avec cet argent? ». Ce à quoi, Mamadou Diop répondra : «On a envoyé des étudiants en Europe pour se former. Il n y a pas un leader dans le monde qui peut vous dire qu’il n’a pas utilisé de fonds pour faire de la politique».

Voici l’intégralité de sa déposition : «j’ai prêté serment pour dire la vérité. Les fonds politiques. en 1964 il y a une réforme de la municipalité. C’est la grande commune c’est l’origine des fonds politiques. cette réforme, le gouverneur était le rôle de maire. Senghor avait accepté d’inscrire un certain montant. Les crédits ont été inscrits dans le cabinet du président du conseil. Il rendait compte au président Senghor. C’est Senghor qui dictait l’exécution du fonds. Ce fonds servait à la mobilisation populaire en cas de visite présidentielle. Le fonds aidait les familles politiques ; et il permet aussi d’aider les politiques et l’état. Depuis 84 le maire a récupèré son pouvoir. Diouf a demandé a relogé ces fonds à la communauté urbaine pour l’ensemble de la région. Diouf a demandé à son ministre des collectivités de superviser le fonds. Toutes les actions politiques ont été financées par ce fonds. J’ai été responsable politique de Dakar pendant 45 ans. Un arrêté ministre valait un mandat et le percepteur décaissait. Il est différent de deniers publics. Les fonds ont existé avant l’avant d’une réglementation. J’ai 4 arguments pour prouver que c’est un fonds

1 : le décret portant règlement de la compatibilité ne couvre pas la procédure ni le mandat. 2 : le budget de la ville est approuvé par l’autorité alors que la caisse d’avance y est comptabilisée. J’ai été gestionnaire du fonds politique de Senghor. On ne peut pas le justicier. Si on se permet de dévoiler tout on met en danger la république du Sénégal ; on ne peut pas demander une justification des sollicitations. Mbaye Touré je l’ai recruté et envoyé à Bruxelles pour se former. Les fonds politiques sont nécessaires dans un Etat ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here