PARTAGER

«Nous sommes sortis désolés, déçus et désœuvrés. En venant à cette dernière rencontre, nous avions pensé qu’une solution définitive allait être trouvée pour l’intérêt des enfants mais à notre grande surprise, nous avons constaté que nous avons affaire à un gouvernement qui est dans la communication et non dans la résolution du problème. Si l’Etat décide de mettre Yavuz Selim sous administration provisoire, c’est sûr et certain qu’il n’y aura pas d’élèves à administrer. Nous parents d’élèves nous ne laisserons pas nos enfants entre les mains de n’importe qui. Nous avons vu sur un plateau de télévision un responsable de l’enseignement privé, de façon déloyale, dévoiler les conclusions auxquelles les gens étaient tombés d’accord. Vous pensez qu’on va confier nos enfants à ce genre de personne. Nous n’allons pas le faire.
Aussi il y a le fait que Yavuz Selim Sa a fait beaucoup de concessions en acceptant de céder ses parts à des Sénégalais. Ce matin (Ndlr : hier) l’Etat s’est retiré de la procédure que lui-même avait initiée pour confier les écoles à Maarif. Nous avions applaudi des deux mains pensant que l’Etat était revenu à de meilleurs sentiments. Mais aujourd’hui nous parents d’élèves, nous retenons que c’est le gouvernement du Sénégal qui a privé à des enfants du Sénégal un accès à une éducation de qualité. Si nos enfants perdent cette année nous lui tenons pour responsable. L’association des parents d’élèves va se battre pour trouver de la place aux élèves qui n’ont pas encore trouvé d’école. Nous allons voir les écoles privées sérieuses pour aider les parents à inscrire leurs enfants. Mais le problème c’est que le gouvernement va laisser en rade 403 enfants défavorisés qui n’auront pas d’écoles car leurs parents ne sont en mesure de leur payer une scolarité. Nous tenons le gouvernement pour responsable de cette situation.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here