PARTAGER

Après l’Union européenne, le Front de résistance nationale (Frn) a été reçu hier par l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal. Conduisant la délégation composée de Oumar Sarr, Saliou Sarr, Sagar Diouf et Moctar Sourang, Mamadou Lamine Diallo a livré ses attentes vis-à-vis de la représentation diplomatique : «Nous disons que les partenaires du Sénégal comme les chef religieux ont un rôle à jouer pour des élections transparentes et apaisées. Cela a toujours été la tradition. Nous attendons des Etats-Unis qu’ils disent au Président Macky Sall que le forcing ne servira à rien. Nous devons discuter car il n’est jamais trop tard pour bien faire.»
Le pouvoir vilipendé sous ses yeux, l’ambassadeur Tulinabo Mushing «a écouté et demandé si l’opposition était disposée à dialoguer sur le processus électoral», d’après le député et leader du mouvement Tekki. «Nous avons répété que l’opposition a toujours estimé que le dialogue était nécessaire et que cela a toujours été le cas au Sénégal», conclut-il.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here