PARTAGER

Jusqu’ici, tout le monde était suspendu à la réaction du ministère de l’Education nationale. Dans un communiqué assez évasif, Mamadou Talla a réagi à la polémique sur l’interdiction du port du voile à l’institution Jeanne D’arc. Il regrette que «depuis quelques années, des actes discriminatoires d’ordre socio-culturel se manifestent de plus en plus dans l’espace scolaire». Il dit que cette situation «n’est pas conforme à la Constitution du Sénégal qui dispose en son article premier que la République du Sénégal est laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens, sans distinction d’origine, de race, de sexe, de religion. Elle respecte toutes les croyances». Par conséquent, dit-il, «aucun établissement public ou privé ne peut déroger à ce principe». Il rappelle que «les établissements privés d’enseignement, en sollicitant l’autorisation de la tutelle, s’engagent à se conformer strictement à la règlement officielle, comme indiqué par le décret n° 98-562 du 26 juin 1998, modifié, fixant les conditions d’ouverture et de contrôle des établissements privés». En définitive, le ministère de l’Education nationale prévient qu’il «prendra toutes les dispositions pour mettre un terme à de telles situations en veillant à une application stricte des lois et règlements en vigueur, en relation avec les inspecteurs d’académie».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here