PARTAGER

Annoncée depuis 2014, la délocalisation de l’émissaire de Cambérène est prévue avant la fin de l’année, si on se fie bien sûr aux promesses du maire de la localité. Mame Amadou Samba a fait la révélation hier au cours d’un entretien avec Le Quotidien. «L’assainissement est la demande la plus accrue, sous peu l’émissaire qui est la bête noire, va être extirpée de Cambérène. Avant la fin de l’année, les travaux vont démarrer. Le président de la République a donné des instructions en ce sens», a fait savoir l’édile de la cité religieuse. Réclamant depuis plusieurs années sa délocalisation, les populations de Cam­bérène vont devoir pousser un ouf de soulagement. En 2014, le ministre de l’Assainissement et de l’hydraulique, Mansour Faye, assurait qu’un financement est acquis auprès de la Banque islamique de développement (Bid) pour la délocalisation de l’émissaire de Cambérène et la construction d’un nouvel émissaire de 2 km. La délocalisation de l’émissaire de Cambérène sera assurée par l’Office national de l’assainissement (Onas), selon le maire de Cambéréne qui dit s’être rendu l’année dernière au Maroc avec les responsables de l’entreprise dans le cadre du projet. «Nous sommes allés au Maroc avec le marabout Sey­dina Issa Laye, le gouverneur, la mairie et l’Onas. C’était pour un voyage d’étude, ce qu’on a vu au Maroc, on va l’appliquer ici», a-t-il fait savoir.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here