PARTAGER

Sidy Lamine Niass ne marchera pas sur le palais de la République demain comme il l’avait menacé. Cette renonciation fait suite à la libération du responsable de Walfnet, Mame Birame Wathie, tard dans la nuit du mercredi après sa brève garde à vue à la Division des investigations criminelles (Dic). A cause de la publication d’une vidéo sur des cartes d’identité biométriques que des gamins avaient ramassées dans une poubelle à Rufisque. Et le face-à-face avec les enquêteurs de la Dic aurait tourné sur la divulgation de la source du journaliste. «L’ins­pecteur de la Dic m’a demandé de lui révéler ma source, ce que j’ai refusé. Cette affaire n’est qu’une mascarade puisque les raisons de ma convocation ne m’ont pas été signalées. La partie incriminée était vide sur le Pv que j’ai signé avant de sortir. Je trouve que la vidéo mise en cause n’est juste qu’un prétexte. Ceux qui m’ont arrêté ne m’ont pas indiqué les raisons de mon interpellation. La Dic me connait et ils (les agents) savent que je ne balance pas, on ne peut pas m’intimider», certifie M. Wathie. Selon lui, le patron de la Dic est entré dans la danse en exigeant aussi la divulgation de sa source. «Je lui ai répété la même chose, je suis disposé à collaborer avec vous mais je ne dirai pas ma source», avance-t-il. Alors qu’il était sur le point de quitter les locaux de la Dpj, le patron de la Dic est revenu à la charge après «un coup de fil du procureur» : «Il m’a dit : «Temps que vous ne révélez pas votre source vous ne rentrerez.» Chose que j’ai refusée. C’est comme ça qu’ils m’ont notifié ma garde à vue, je suis resté là-bas jusqu’à 23 heures 57 minutes dans un couloir avant ma libération.» Fin de l’histoire !
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here