PARTAGER

«Ceux qui disent que Macky Sall n’a pas travaillé sont des hypocrites». Mame Goor Diazkala en est convaincu. Le nouveau politique qui cherche à placer les « artistes dans les instances de décision » n’a pas été tendre avec l’opposition. Pour lui, «seuls, les escrocs et voleurs sont emprisonnés » c’est pourquoi, « ils disent que Macky Sall ne travaille pas ». Dans une conférence marquant le lancement de son mouvement de soutien, le « meilleur musicien » du Sénégal a tiré à boulet rouge sur l’opposition.

Réélire Macky Sall dès le premier tour tel est l’objectif du mouvement Xathiendo Dorando dont la cérémonie de lancement officielle a eu ce mardi 9 octobre 2018.  Des artistes, musiciens pour la plupart,  comptent vulgariser le bilan du Président.

«C’est un cadre unitaire (….) pour regrouper, échanger sur nos problèmes, afin d’asseoir une réelle unité au sein de la grande famille des artistes » a déclaré Mame Goor Diazaka. Qui ajoute que « l’artiste est avant tout un citoyen. Il peut donc être sollicité à chaque fois que le pays aura besoin de lui » répondant par anticipation à la question de savoir : pourquoi attendre la veille de la présidentielle pour le soutenir ?

Devant la récurrence de cette interrogation Mame Goor Diazaka insiste : «il faut que les artistes intègrent les  instances de décision. On est des citoyens comme tout le monde. Le fan a choisi son camp. Ce n’est pas à lui de m’imposer le mien. Et je ne veux pas ces fans qui te demandent des cd, entrées de concerts. Ils n’ont aucun apport pour moi. Si ces fans me tournent le dos, qu’est-ce que cela va me faire ? ».

Ainsi Xathiendo Dorando va faire des tournées pour vulgariser le bilan « positif de Macky Sall ». Ces membres comptent sur leurs popularités pour « réélire Macky Sall au premier tour ». Seulement entre Salam Diallo, qui a du mal à remplir les 1800 places du Grand théâtre, Arame Thioye disparue des radars et Mame Goor Diazaka mieux connu sur ses frasques que sur la qualité de sa musique, ce n’est pas une mince affaire. Certains, sur la toile, les ont mêmes qualifiés d’artistes alimentaires qui cherchent une renaissance et de l’argent. «Je joue chaque lundi et la boite est pleine donc on ne peut pas de perte de vitesse » dira Mame Goor. Salam Diallo pour se défendre explique que «le chien aboie la caravane passe». Quant à Arame Thioye, « poser ce genre de question pour juste se faire remarquer n’a pas de sens » devant Latif Coulibaly, le ministre de la Culture, Pape Mail Diop des Ads, Souleymane Jules Diop, ministre en charge du Pudc et Moustapha Cissé Lo, le président du parlement de la Cedeao. qui, une nouvelle fois, a insulté les journalistes. Ses propos ne sont pas dignes d’être relaté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here