PARTAGER

Mimi Touré peut compter sur le «soutien total» de Mame Mbaye Niang qui estime que les sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis dépassent les 200 milliards de F Cfa. «Ce qu’on a recouvré avec la reddition des comptes dépasse largement ces montants-là», a dit le ministre du Tourisme hier, lors du lancement de l’Initiative 2035 (I35). Pour l’ancien ministre de la Jeunesse, c’est «la reddition des comptes qui a permis de retrouver notre aéroport. C’est notre souveraineté qu’on a retrouvée. Mimi n’a pas intérêt à avancer des chiffres qui seront démentis le lendemain. Même dans l’adversité, il faut se respecter», a dit le responsable de l’Apr.
Par ailleurs, «Initiative 35» est, selon ses animateurs, «une plateforme qui exhorte les acteurs politiques à déployer leur énergie sur la réelle prise en charge des questions de développement, des préoccupations réelles de nos concitoyens et non sur des sujets souvent électoralistes, partisans ou parfois insensés». Cette structure est composée de cadres politiques, d’experts issus d’horizons divers qui ont la vocation de «réfléchir, d’élaborer et de proposer des stratégies de vulgarisation du Pse». Thérèse Faye, Abdou Khafor Touré, Birame Faye, Cheikh Bakhoum, Abdoulaye Sow, Néné Fatoumata Tall, Pape Gorgui Ndong, Alioune Barada Diouf, Mamadou Kassé, entre autres membres, s’engagent à défendre le bilan de Macky Sall. Pour eux, c’est à leur génération de «s’unir devant l’essentiel». I35 prône un «débat technique», loin de la proposition de l’opposition. «On nous traite d’incompétents alors qu’on n’est même pas capable d’apporter la preuve qu’on a fréquenté Sciences Pô Paris», lance-t-il à l’endroit de Idrissa Seck. Pour Thérèse Faye, les menaces de l’opposition sont «comme d’habitude de la poussière».
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here