PARTAGER

Pourquoi le Ps ne s’est pas encore prononcé sur l’affaire Aliou Sall ? Mamoudou Wane répond et donne son avis sur ce sujet. Mais, précise-t-il, en son «nom personnel».

Le Parti socialiste ne s’est pas encore officiellement prononcé sur l’affaire Aliou Sall-Bbc. Mais cela ne saurait tarder, assure le secrétaire national adjoint à la Vie politique. Pour Mamoudou Wane, précisant parler en son nom personnel, le parti «veut laisser la poussière retomber pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants» de cette affaire qui a pris des allures de scandale. Cependant, le 1er adjoint au maire des Parcelles Assainies ne s’y trompe pas, ce tollé observé dans cette affaire est l’œuvre de certains opposants. «Il n’y a rien de nouveau dans cette affaire. Tout ce qui est dit actuellement a été dit par des opposants, ces consultants-affairistes comme Ousmane Sonko, Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye… Ils ont sûrement des intérêts dans cette histoire et c’est pourquoi ils entretiennent la polémique», déclare M. Wane.
Mamoudou Wane appelle les Sénégalais à respecter la présomption d’innocence de Aliou Sall et à «ne pas aller plus vite que la musique». «Le procureur s’est saisi du dossier, donc ayons confiance en notre justice ! Dans cette affaire, je suis convaincu que justice sera faite», ajoute-t-il. En attendant, le responsable socialiste juge «légères» les accusations de la Bbc, un «reportage tendancieux» d’une journaliste qui «n’a pas eu la décence de patienter pour avoir l’autre version avant de porter ces éléments sur la place publique».
Malgré tout, M. Wane, conseiller technique du ministère de l’Eau et de l’assainissement, exprime son «soutien total» à Aliou Sall, «un fusible pour atteindre le président de la République». Ainsi, il appelle le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) à ne pas démissionner. «Rendre le tablier donnerait raison à ceux qui l’accusent. Pour le moment, je ne vois pas d’éléments probants qui le culpabilisent», analyse Mamoudou Wane.
bgdiop@lequotiien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here