PARTAGER

«Nous ne cessons d’apporter un soutien moral et fraternel aux militaires blessés et invalides. En tant que médecins, nous leur apportons un soutien nécessaire. Mais, des médecins sont souvent agressés. Ils subissent soit une agression verbale ou physique de la part des patients. La plupart de ces médecins sont agressés pour un simple retard de signature du carnet de santé. C’est aussi inadmissible. Je suis ouvert au dialogue pour un cessez-le-feu. Rien ne peut se régler par la violence.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here