PARTAGER

Insulteur public, rapatrié des Etats-Unis pour séjour illégal, Assane Diouf a été placé hier sous mandat de dépôt par le Doyen des juges pour injures, outrage à un lieu de culte et diffusion de fausses nouvelles. Accusé d’avoir attaqué avec des mots peu orthodoxes, le porte-parole du Khalife général des mourides, il avait échappé à une expédition punitive. Il a été contraint de faire le mur pour se réfugier au Commissariat de Guédiawaye avant d’être arrêté par la Dic et déféré lundi au Parquet. C’est ce même Parquet qu’il l’avait libéré après son arrestation sur le tarmac de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Après une période d’accalmie, il avait repris ses activités favorites sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here