PARTAGER

Comme annoncé précédemment, des éléments de la Brigade d’intervention polyvalente ont exfiltré l’ambassadeur de la République de Guinée pour le placer hors de danger face à la furie des manifestants qui ont pris d’assaut les lieux, écrit emedia.
Cette manifestation a occasionné un bouchon infernal sur cet axe de la Vdn. Les automobilistes qui ont emprunté cette route ont vécu l’enfer malgré la présence nombreuse des policiers. «Nous ne reculerons pas. Nous ne sommes pas prêts à arrêter les manifestations. Tant qu’on ne nous donne pas notre victoire, nous serons toujours dans la rue, quitte à y passer la nuit. Alpha Condé n’est pas un bon Président. Il a divisé le Peuple guinéen. Les conflits ethniques sont devenus monnaie courante dans notre pays à cause de lui», dénonce Ousmane Baldé, un des jeunes révoltés.
Vers les coups de 17h, les éléments de la Brigade d’intervention polyvalente débarquent sur les lieux. On les remarque facilement grâce à leur port vestimentaire et leurs armes. Ces derniers, aidés par les policiers en civil, exfiltrent l’ambassadeur de la République de Guinée. Sa destination : mystère et boule de gomme. Mais cela n’a pas diminué l’ardeur et l’opiniâtreté des manifestants qui préfèrent inhaler les grenades lacrymogènes que de rentrer chez eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here