PARTAGER

La Police nationale, dans un communiqué parvenu mardi à l’Aps, a apporté des précisions sur l’accident corporel impliquant un conducteur de moto-Jakarta survenu lundi à Kolda et à l’origine notamment des saccages du commissariat urbain et du domicile du commissaire de cette capitale régionale. Le texte indique que c’est lors d’une opération de sécurisation que s’est produit cet accident corporel dont est aussi victime une cliente à bord de la moto Jakarta lundi, au pont de Sinthiang Idris­sa. «Un des agents de police en service a sommé le conducteur de moto Jakarta de s’arrêter aux fins de vérification. Ce dernier a tout simplement refusé d’obtempérer et forcé le barrage de contrôle», renseigne le communiqué. «Mieux, ajoute le texte, il a appuyé sur l’accélérateur et a voulu percuter volontairement l’agent de police. Ce dernier a préféré lui céder le passage.»
Selon la même source, âgé de 18 ans, le conducteur qui roulait à vive allure a perdu le contrôle de sa moto, avant de déraper sur le trottoir et de tomber dans le ravin du pont. Elle ajoute : «Secourus par les sapeurs-pompiers, le conducteur et sa cliente sont évacués à l’hôpital de Kolda. Ils souffriraient de fractures du fémur». «Au moment de procéder au constat, les éléments ont été pris d’assaut avec des jets de pierres par des conducteurs de moto Jakarta. Ainsi, ils ont manifesté en brûlant des pneus et en bloquant la circulation routière. Appuyés par le détachement du Gmi de Kolda, les différentes foules ont été dispersées et l’ordre rétabli», lit-on dans le communiqué.
«Ce jour (mardi), aux environs de 10 heures, un groupe de conducteurs de moto Jakarta a attaqué et vandalisé le commissariat de Kolda avant de se rendre au domicile du commissaire où ils ont tout détruit. Ils n’ont rien laissé sur leur passage. Même les locaux du Trésor public ont été saccagés», souligne le document.
Le Groupement mobile d’intervention (Gmi) de Kolda et l’Armée sont parvenus à rétablir le calme dans la ville, indique la Police nationale, assurant «les populations qu’elle veille nuit et jour sur leur sécurité et leurs biens, mission dont elle s’acquitte avec abnégation et total engagement».

1 COMMENTAIRE

  1. « Qu’elle veille nuit et jour sur leur sécurité et leurs biens, mission dont elle s’acquitte avec abnégation et total engagement ». FAUX
    « Qu’elle ne veille pas la nuit sur la sécurité et les biens, la police dort et il ne faut surtout pas la déranger avant le matin. Le jour, la police est trop occupée à racketter les automobilistes pour se remplir les poches, tout en volant l’Etat. Fonctionnaires au service du peuple, les accueils dans les commissariats ne sont que dédain, arrogance et attentes interminables sans aucune explication. Les arrestations sont violentes, les interrogatoires avec tortures avec 6 morts en 2016 dans les commissariats sénégalais. La police nationale est très loin de l’exemplarité au Sénégal ! VRAI
    Sans un remaniement profond de la police sénégalaise, l’option d’une révolution du peuple sénégalais contre sa police arrogante, dédaigneuse, mafieuse, corrompue, violente et meurtrière n’est pas à exclure dans un proche futur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here