PARTAGER

De Touba à Tamba, en passant par Diourbel et Mbacké, il y a eu une série de manifestations nocturnes. Ces gamins, dopés par une énergie invisible, dénonçaient le maintien du couvre-feu. Une situation inédite et incroyable qui montre la défiance qui escorte de plus en plus les décisions des autorités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here