PARTAGER

A Manko taxawu senegaal, les attaques contre le régime du Président Macky Sall rythment la campagne. Ainsi, Khalifa Sall en prison, Idrissa Seck a pris ses responsabilités pour devenir de fait la tête de liste de la coalition Manko taxawu senegaal. Officiellement tête de la liste de Mts à Thiès, le président de Rewmi a su fédérer les autres autour de lui pour mieux tirer sur le régime. Sa phrase dès les premiers jours de campagne que «la vision de Macky Sall s’arrête à Diamniadio» résonne encore dans les oreilles des responsables du pouvoir. A l’opposé de Boun Abdallah Dionne qui liste les réalisations de Macky Sall, Idy déroute le régime. Pour mieux préparer la Présidentielle de 2019. Par ailleurs Mts, même si Bamba Fall, Malick Gakou ou Barthélemy Dias ont démontré leur force de mobilisation à travers des caravanes, privilégie les visites de proximité. D’ailleurs Bamba Fall ne s’y est pas trompé en soutenant que ces Législatives constituent un choix entre «l’argent et la dignité». Cette boutade n’est pas fortuite. Car, face à la puissance financière prêtée au ministre des Finances, Amadou Ba, tête de liste de Benno bokk yaakaar à Dakar, son rival communal, le maire des Parcelles Assainies, 5ème sur la liste départementale de Mts, opère une campagne discrète. Selon un membre de son comité électoral, Moussa Sy s’est rabattu dans les visites de proximité. L’objectif est de sensibiliser les populations sur les «dérives» du pouvoir mais aussi et surtout sur l’emprisonnement «arbitraire» du maire de Dakar.
bdgiop@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here